Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 14:19

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv22672589.jpg

Roman de 498 pages publié aux édition Gallimard en 2012.

 

Quelques mots sur l'auteur : Médecin, romancier, globe trotter, Jean-Christophe Rufin voit le jour le 28 juin 1952 aux pieds de la cathédrale de Bourges. Il a passé plus de 20 ans de sa vie pour les ONG au Nicaragua, en Afghanistan, aux Philippines, au Rwanda et dans les Balkans. En juin 2008 il remplace Henri Troyat à l'Académie Française. Toujours médecin humanitaire actif, il reste president d'honneur d'ACF, continue son engagement et laisse, mots après mots, essais après romans, une empreinte littéraire intéressante (infos récupérées sur le site Calou, Livre de lecture )

 

Quatrième de couverture : "Dans la chaleur d'une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l'écheveau de son destin. Fils d'un modeste pelletier, il est devenu l'homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l'Orient. Avec lui, l'Europe est passée du temps des croisades à celui de l'échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d'un côté et palais Renaissance de l'autre, c'est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu. Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l'Histoire de France, disparue à vingt-huit ans. Son nom est Jacques Coeur. Il faut tout oublier de ce que l'on sait sur le Moyen Age et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d'un roman picaresque, la précision d'une biographie et le charme mélancolique des confessions."

 

Mon avis : C'est l'histoire de Jacques Coeur, l'Argentier de Charles VII, de ses débuts à sa chute. C'est lui-même qui nous raconte son histoire, "ses mémoires" comme il le dit lui même, caché dans une île pour fuir ceux qui souhaitent sa mort.

C'est un roman très dense où les dialogues sont rares disséminés au milieu de longues descriptions. Il s'agit vraiment d'un récit d'aventures racontées comme dans un journal intime par le "héro" avec son ressenti et sa vision des évènements qui parsèment son parcours.

C'est un roman extrêmement bien écrit, les mots coulent les uns derrière les autres et c'est un vrai bonheur de lecture. La rédaction à la première personne du singulier est un choix très judicieux car ainsi le lecteur ressent bien tout ce que peut vivre le narrateur, il s'identifie à lui et s'y attache.

Alternant des passages présents de sa fuite avec des passages de son passé qui l'ont conduit là où il est, c'est un roman passionnant qu'il est impossible de lacher avant la fin.

Je ne suis pas fan des romans historiques que je trouve en général forts ennuyeux dès lors qu'ils ne font que raconter des faits et évènements historiques plus ou moins intéressants. Alors certes il y en a mais savamment placés et intégrés dans une histoire romanesque passionnante où il est question d'ambition professionnelle, d'amour, d'amitié et de trahison.

J'ai également beucoup aimé la postface où l'auteur nous explique les raisons qui l'ont conduit à écrire ce roman .

Bref, réfractaire aux romans historiques j'ai beaucoup aimé ce roman (c'est dire s'il est excellent!!) dont je vous recommande vivement la lecture.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 

Ils l'ont lu et ont aimé : Luocine


 


Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Romans historiques
commenter cet article

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com