Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 08:08

la-sirene-copie-1.jpg

Roman de 412 pages publié aux éditions Actes Sud en 2012.

 

Quelques mots sur l'auteur : Jean Edith Camilla Läckberg Eriksson est née le 30 août 1974 à Fjällbacka en Suède. Elle est un des plus jeunes auteurs de romans policiers. Tous ses romans se situent tous près de son lieu de naissance, la petite ville côtière de Fjällbacka, et mettent en scène Erika Falk. Quatre de ses romans ont été traduits en français. Camilla a reçu en 2005, le prix suédois SFTK de l’écrivain de l’année, en 2006, le prix de littérature du peuple suédois et en 2008, le grand prix de la littérature policière, prix français.

 

Synopsis : "Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s'avèrent vaines. Impossible de dire s'il est mort, s'il a été enlevé ou s'il s'est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L'affaire se complique lorsque la police découvre que l'une des proches connaissances de la victime, l'écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d'un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l'a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu'elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l'enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu'un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour."

 

Mon avis : Ce dernier roman écrit par Camilla Läckberg est tout aussi captivant et prenant que les précédants si ce n'est encore plus.

Toujours construit de la même façon en alternant des chapîtres sur le présent et d'autres sur le passé du "méchant", l'intrigue est rondement menée et le suspense est continu. Le rythme est beaucoup plus dynamique que dans les précédants romans, les évènements se succèdent et à aucun moment on ne s'ennuie.

Les personnages que l'on connaît bien maintenant sont toujours aussi attachants et on découvre même de nouveaux aspects de la personnalité de certains et notamment du fameux chef Mellberg. J'ai personnelemtn beaucoup aimé découvrir son côté gentil et affectueux alors qu'on le connaî(ssai)t comme un personnage plutôt hautain et détestable.

Le "méchant" dans ce roman appaaît avec tout de même beaucoup d'humanité et les chapîtres qui lui sont consacrés sont terriblement émouvants. Sa vie a été si difficile qu'on se prend inévitablement à l'aimer.

De tous ses romans, c'est celui que j'ai préféré car il y a beaucoup plus d'action et l'enquête se déroule à un rythme beaucoup plus rapide et dynamique.

Comme à son habitude Camilla Läckberg nous a servi un petit bijou de polar et cette lecture fût un réel plaisir livresque.

Et après avoir lu la dernière ligne on ne peut que se dire : vite, la suite!!!!!!!!!!!

Bref, c'est un coup de coeur et si vous ne connaissez pas encore, je vous invite fortement à découvrir cette "saga".

 

Ma note : étoileétoileétoileétoileétoile 

   

 

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:52

Marguerite

Et voilà, vendredi soir le club de lecture "La Marguerite" a aussi fait sa rentrée. Nous nous sommes retrouvés après ces deux longs mois de vacances - et un de plus pour moi qui avait loupé le dernière réunion :-( - comme d'habitude autour de jus de fruits et de petits gateaux en provenance directe de l'île de Ré (merci Catherine) pour discuter de nos coups de coeurs et en tous cas des livres qui nous ont bien plu.

 

Et voici les livres qui ont été évoqués :

 

le-heron-de-guernica.jpg

Avril 1937, Guernica. Quand il ne donne pas un coup de main à la ferme du vieux Julian, Basilio passe son temps à peindre des hérons cendrés dans les marais, près du pont de la Renteria. Ce matin du 26, alors que nombre d’habitants ont déjà fuit la ville dans la crainte de l’arrivée des Nationalistes, le jeune homme rejoint son poste d’observation au bord de l’eau. Amoureux d’une jeune ouvrière de la confiserie, il veut lui peindre un héron de la plus belle élégance, lui prouver sa virtuosité et son adresse de coloriste, alors que, déjà, les premiers bombardiers allemands sillonnent le ciel. Ce n’est pas que Basilio se sente extérieur au conflit, il a même tenté de s’enrôler chez les Républicains, mais on n’a pas voulu de lui. En ville, on dit de lui qu’il a un sacré coup de pinceau. Mais qui peut comprendre sa fascination pour ces oiseaux, l’énigme de leur regard, leur élégance hiératique, mais aussi leur vulnérabilité ? Peintre naïf, peut-être que ce Basilio, mais surtout artiste qui interroge la question de la représentation. Comment faire pour rendre par le pinceau la vie qui s’exprime dans le frémissement des plumes ? Questionnement peut-être plus essentiel encore dans ces temps de cruauté. Car sitôt les premières bombes incendiaires tombées sur Guernica, Basilio rejoint la ville pour voir, de ses propres yeux, l’horreur à l’oeuvre. Avec l’aide d’Eusebio, son ami prêtre, il photographie les avions allemands, pour témoigner de ce massacre. Mais comment rendre la vérité de ce qu’ils sont en train de vivre, ceux de Guernica, dans ce cadre limité de la plaque photo ? « Ce qui se voit ne compte pas plus que ce qui est invisible » dit-il.

*****

***

karoo.jpg

Achevé quelques jours avant la mort de Steve Tesich [1942-1996], Karoo est le chant du cygne d'un auteur hors norme. Ce roman est l'odyssée d'un riche consultant en scénario dans la cinquantaine, Saul « Doc » Karoo, gros fumeur et alcoolique, écrivaillon sans talent séparé de sa femme et traînant plusieurs tares émotionnelles. En tant que script doctor pour Hollywood, Saul Karoo mutile et « sauve » le travail des autres. En tant qu'homme, il applique le même genre de contrôle sournois à sa vie privée et se délecte de nombreuses névroses très particulières : son incapacité à se saouler quelle que soit la quantité d'alcool absorbée, sa fuite désespérée devant toute forme d'intimité, ou encore son inaptitude à maintenir à flot sa propre subjectivité. Même s'il le voulait, il ne pourrait pas faire les choses correctement, et la plupart du temps, il ne le veut pas. Jusqu'à ce qu'une occasion unique se présente à lui : en visionnant un film, il fait une découverte qui l'incite à prendre des mesures extravagantes pour essayer, une fois pour toutes, de se racheter. Si Karoo est bien l'ambitieux portrait d'un homme sans coeur et à l'esprit tordu, c'est aussi un pur joyau qui raconte une chute vertigineuse avec un humour corrosif. C'est cynique. C'est sans pitié. C'est terriblement remuant. C'est à la fois Roth et Easton Ellis, Richard Russo et Saul Bellow. 

*****

***

la-femme-des-sables.jpg

Un professeur parti à la découverte de quelque insecte des sables échoue dans un petit village du fond des dunes - village dont il ne pourra plus sortir. Comme les autres habitants, le voilà prisonnier du sable : le sable qui envahit tout, qui s'infiltre dans la moindre fissure et qu'il faut sans répit rejeter. Particulièrement dans le trou où est tapie la maisonnette qu'il habite en compagnie d'une femme fruste, vraie maîtresse-servante. Jour après jour, mois après mois, l'homme et la femme rejettent le sable. Cet esclavage est la condition même de leur survie. Lassé de cette routine, l'homme tentera de s'échapper, de retrouver sa liberté... Ce roman exceptionnel, traduit dans le monde entier, a été couronné au Japon par le Prix Akutagawa en 1962 et le Prix du Meilleur Livre Etranger en France en 1967.

*****

***

 

 

le cri du milan

Tu l'entends le cri du milan ? Il te balance sa détresse sur les notes pathétiques d'un blues en plein azur. Son ami Gabriel, l'ornitho au grand coeur, le protecteur des rapaces a disparu. Tu l'entends le cri du milan ? Il te hurle sa hargne, sa poésie encanaillée. Il t'embarque dans les décors du Haut-Doubs : suspens, parades d'amour, vois planés dans les limbes, trafic de faucons pèlerins, enlèvement, révolte des oiseaux... Tu l'entends son cri ? Il t'aspire dans les turbulences, il t'avale et te plonge au coeur de la vie jusqu'au bord du ciel et même au-delà. Epopée lyrique, hymne à la nature, Le cri du milan est un vrai récit de liberté et d'amour qui notas emporte, nous happe dans les airs et nous bouleverse.


*****

***

Ces livres ont fait l'objet d'une petite présentation de la part d'un membre du club. Puis comme d'habitude s'est ouverte une discussion animée où ont été lancées à la volée des idées de lecture parmi lesquelles :


les-anonymes.jpg   luz-ou-le-temps-sauvage.jpg

 

Il a été très dur de résister à la tentation de tous les emprunter mais j'y suis parvenue. Si tous ont rejoint la liste des livres qui me tentent, un seul d'entre eux a rejoint ma P.A.L et il s'agit de :

luz ou le temps sauvage

 

 

 

 

Après vingt ans d'ignorance puis de quête, Luz a enfin démêlé les fils de son existence. Elle n'est pas la petite-fille d'un général tortionnaire en charge de la répression sous la dictature argentine; elle est l'enfant d'une de ses victimes. C'est face à son père père biologique, Carlos, retrouvé en Espagne, qu'elle lève le voile sur sa propre histoire et celle de son pays.

 

 

 

 

 

Voilà pour cette rentrée du club. De belles futures lectures en perspectives et de nouveaux amis lecteurs avec les nouveaux membres du club.

 

Bonnes lectures et rendez-vous le mois prochain pour un nouvel effeuillage consacré à la rentrée littéraire des "queues de gondole"!!!


Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:31

le-garcon-en-pyjama-raye-copie-1.jpg

 

Roman de 203 pages publié aux éditions Folio junior en 2007.

 

Quelques mots sur l'auteur : John Boyne est un auteur irlandais né en 1971 à Dublin. Il étudie dans des établissements aussi célèbres que le fameux Trinity College, l'université d'East Anglia ou encore l'université de Norwich. A 20 ans, durant ses études en lettres, il commence à écrire des nouvelles, dont une série sont publiées dans la presse, notamment dans le Sunday Tribune. Il obtient bien vite un succès considérable, ainsi que de nombreux prix de littérature irlandaise.

 

Quatrième de couvertureVous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l'autre côté d'une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

 

logo-alpha-challenge.png

Mon avis : Je me suis enfin décidée à lire ce petit roman qui figurait dans ma P.A.L depuis un moment à l'occasion de la lettre B du challenge organisé par Thalyssa du blog Alpha Challenge. (pour en savoir plus cliquez sur l'image)

Cette lecture qui m'a été fortement conseillée par ma bibliothécaire fût un réel bon moment de lecture même si l'histoire est triste. On y suit les aventures de Bruno, petit jeune homme allemand de 9 ans dont le père est un haut gradé dans l'armée allemande et qui doit quitter ses amis pour aller vivre dans un étrange lieu où tous les habitants qui sont de l'autre côté de la barrière portent des pyjamas rayés. 

C'est un roman au style ultra simple puisque destiné à la jeunesse, qui se lit aisément. Les personnages sont très attachants, que ce soit Bruno ou sa soeur Gretel ou même les autres personnages qui gravitent autour d'eux. Tous ont un petit quelque chsoe qui fait qu'on les aime bien. 

Toute l'histoire nous est contée avec les yeux du petit Bruno, avec sa naïveté, son ignorance et sa logique d'enfant. C'est très troublant en tant que lecteur de savoir de quoi il retourne et de découvrir la perception de la chose par un enfant.

Le seul petit bémol que j'ai trouvé à cette lecture est la rédaction à la troisième personne du singulier ; j'aurai préféré une narration à la première personne pour ressentir encore plus les sentiments du jeune héro. Mais ce n'est qu'un détail.

C'est une très belle histoire qui montre bien que les enfants ont une vision des choses bien différente de celle des adultes.

Bref, un très bon petit roman à lire absolument.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Jeunesse
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 09:46

Ils ont rejoint ma pal

 

En cette semaine de rentrée, je suis allée faire un tour à la bibliothèque et seulement trois livresont sauté dans ma besace :


la-route.jpg   instinct 1les gens indispensables ne meurent jamais

 

 

Bonnes lectures !!!

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 13:35

http://leslivresdegeorgesandetmoi.files.wordpress.com/2010/03/cest-moi-le-plus-fort.jpg

 

Album jeunesse de 23 pages publié par les éditions Ecole des loisirs en 2002.

C'est l'histoire d'un loup qui se promène dans les bois avec l'intention de faire un petit sondage sur ce qu'on pense de lui. Croisant divers personnages dont certains issus des contes classiques, il leur pose à chaque fois la même question "dis-moi qui est le plus fort ?".

Les dessins sont assez jolis et colorés, les textes sont suffisamment courts pour préserver l'intérêt du jeune lecteur et comme il s'agit principalement de dialogues le rythme est très dynamique. Les textes sont en outre très drôles et assez chantants et pour peu que celui qui lit y mette le ton, le résultat est très très sympa. Et en plus il y a une morale à la fin ce qui est le top du top pour apprendre tout en s'amusant.

C'est un album que j'ai adoré lire à mon petit loulou, je me suis bien amusée en le lisant avec le ton qui s'impose et du coup mon petit loulou était ravi de sa lecture du soir.

Bref, c'est un excellent album que bébé tigrou et sa maman vous conseillent vivement pour passer un agréable moment avant d'aller dormir.

Repost 0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 13:28

http://www.livraddict.com/covers/70/70089/couv62229372.jpg

Roman de 507 pages publié aux éditions Pocket en 2012.

Quelques mots sur l'auteur: Jonas Jonasson est journaliste. Né en Suède en 1962, il y vit aujourd'hui avec son fils.  Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, paru en France en 2011, son premier roman, est un best-seller international et va être adapté au cinéma.

Synopsis : "Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté."

Mon avis : J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée par Kaléa sur le site Livraddict. Ce roman m'avait déjà interpelée lors de sa sortie en grand format. Aussi lorsqu'au cours de l'été je suis tombée dessus à la bibliothèque, je n'ai pas râté l'occasion de découvrir ce roman dont tout le monde dit le plus grand bien. Et ce fût une belle réussite.
C'est un roman bien écrit qui, sans être de la grande littérature, est très plaisant à lire et bourré d'humour.
Le personnage principal, Allan Karlson, est à l'opposé de l'image qu'on peut se faire d'un centenaire. Loin d'être grabataire, c'est un papy dynamique, très sympa, franc, naturel et simple. Il est également très crédible puisque de nombreux détails viennent nous rappeler son grand âge.
Il ne veut pas fêter son anniversaire (arrivé à cet âge on peut difficilement le lui reprocher !!) et se sauve de sa maison de retraite. Et c'est là le début d'un épopée loufoque où il lui arrive pleins de choses. Les évènements s'enchainent dans l'humour et la dérision et il rencontre de nombreux personnages tout aussi déjantés que lui.
C'est un roman bâti suivant un mode assez classique aujourd'hui, celui de l'alternance de chapitres concernant le présent et d'autres concernant le passé de notre papy héro.
Les chapîtres du présent nous racontent la fuite d'Allan, ses rencontres, ses aventures et mésaventures le tout dans un style très simple et bourré d'humour ; il s'agit d'un raod-movie, fait de chassés-croisés avec la police qui le recherche, lui et ses compagnons de route et où les quiproquos sont quotidiens et du coup les rires aussi.
Les chapîtres du passé nous racontent la vie antérieure d'Allan, avant qu'il ne rejoigne la maison de retraite. Là aussi l'humour est très présent. Ce vieux aurait participé à tous les grands évènements de notre Histoire et après avoir lu ce roman on ne regarde plus Harry Truman de la même façon.
Je dois quand même dire que certains passages m'ont paru un peu longs mais ce fût une impression bien passagère qui n'a en rien entaché mon plaisir.
Bref, c'est un excellent roman qui se lit bien et qui, sans être hilarant, offre de bons moments de lecture avec la banane.

Ma note :
étoileétoileétoileétoile  

Repost 0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 10:19

la couleur des sentiments

 

Roman de 526 pages publié aux éditions Jacqueline Chambon en 2010.

Quelques mots sur l'auteur
Née à Jackson (Mississippi) en 1969, Kathryn Stockett diplômée de l'Université d'Alabama, a vécu à New York à partir de 2001 et travaillé dans l'édition de magazines et dans le marketing. Son premier roman dont la rédaction lui a demandé cinq ans a été refusé par 60 agents littéraires avant d'être enfin publié et de devenir un succès mondial. The Help a été traduit dans plusieurs langues et largement diffusé. En août 2011, plus de cinq millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde et ce roman a figuré pendant plus de 100 semaines dans la liste des best-sellers du New York Times.

 

Synopsis : "Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante."

Mon avis : Ce roman était dans ma P.A.L depuis un très long moment et, après l'avoir prêté à de nombreuses personnes, je me suis décidée à le lire à l'occasion du Book Club du mois d'août organisé sur le site Livraddict. Et ce fût une très belle réussite.
L'écriture est simple et ce roman se lit très facilement. C'est un roman à troix voix puisque l'on suit alternativement les trois héroïnes qui sont Minny, Aibileen et Skeeter. Ce mode de narration est original et intéressant puisqu'il permet de voir les situations qui se présentent de trois points de vue différents.
La force principale de ce roman réside dans ses personnages car ce sont eux qui font l'histoire et la rendent passionnante et émouvante. On y suit les aventures de :
- Aïbileen, une nounou noire plutôt blasée qui supporte sa condition tout en essayant d'inculquer à la petite fille dont elle s'occupe des notions de tolérance et d'estime de soi.  
- Minny, la meilleure amie de Aïbileen, une autre nounou noire, beaucoup plus rebelle dans ses relations avec les blancs, "le cauchemar des blanches du Sud", qui a bien du mal à garder sa place parmi les familles de blancs.
- Miss Skeeter, une jeune fille blanche, tout juts esortie de l'université et qui rève de devenir journaliste. Tolérante vis à vis des personnes de couleur, elle les traite d'égal à égal dans une société où les personnes de couleur sont largement considérées comme des inférieurs.

 Outre ces trois personnages principaux, il y a également des personnages secondaires intéressants en ce qu'ils représentent chacun une partie de la société :

- Miss Hilly, l'extrémiste blanche qui voue une haine sans limites aux Noirs et s'attache à maintenir les choses telles qu'elles sont.

-Miss Elisabeth, une femme sans relief, nouille et disciplinée qui est incapable d'avoir sa propre opinion ou en tous cas de l'assumer et qui suit la première.

-Miss Célia Foote, une femme sensible qui ne regarde pas la couleur de la peau et noue des relations amicales avec sa "bonne".

Tous ses personnages sont extrêmement bien cernés et décrits, on se les imagine parfaitement et on suit avec plaisir et espoir, pour certains, leurs "aventures".

Tout le roman est extrêmement bien mené, il n'y a aucune longueur, chaque passage participe à l'histoire et c'est un réel plaisir de lecture.

Même la fin, quoique frustrante, est parfaitement logique et bien choisie, ni trop idyllique ni trop sombre, tout simplement juste.

Bref, c'est un excellent roman, plein de sensibilité, qui nous apprend comment les bonnes noires étaient traitées à cette époque et dont je vous recommande vivement la lecture.

Je n'en dirai pas autant du film qui, à mon sens, ne reflète en rien l'histoire du roman tant celle-ci a été modifiée et tronquée. Certes les personnages sont assez bien représentés, à l'exception de Skeeter qui y apparaît comme une adolescente neuneu, sans saveur et de Miss Célia, caricaturée au possible dans le rôle de la jeune femme issue d'un milieu pauvre et qui tente de s'intégrer dans la bonne société du Mississipi, blonde, pulpeuse, s'habillant de manière assez vulgaire et parlant haut et fort avec une voie hyper aiguë. Mais l'histoire a été tellement détournée que j'ai eu beaucoup de mal à ressentir les mêmes émotions qu'à la lecture du roman.

Bref, un roman à découvrir absolument et un film à éviter soigneusement.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoileétoile 



 

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 09:29

Banniere-fond-orange.3jpg.jpg

 

Après un an et demi dans la blogosphère à partager mes avis sur mon blog je suis devenue complètement accro et je me suis dit que peut être certain(e)s, tout aussi passionné(e)s de lecture, aimeraient intégrer ce "monde merveilleux" sans avoir à gérer les contraintes de création et de tenue d'un blog. 

 

Aussi, m'est venue cette idée de créer un blog pour les non-blogueurs, où ils pourraient voir leur avis publiés et en faire par la suite ce qu'ils veulent (publication sur Facebook, Twitter, forums de lecture...).

 

Alors, rendez-vous sur ce nouveau blog (en cliquant sur l'image) pour de nouvelles aventures bloguesques et livresques.

 

A bientôt.

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 08:58

Ils ont rejoint ma pal

 

Cette semaine, pas d'achats ni d'emprunts en bibliothèque, seulement une visite à la librairie Chapitre d'Orléans pour rendre A découvert d'Harlan Coben et emprunter un nouveau livre : 

 

les-accusees.png

Pour en savoir plus sur ce livre, accédez à la fiche bibliomania sur LIvraddict en cliquant sur l'image.

 

Bonnes lectures et à bientôt.


Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 13:09

a-decouvert.jpg

Roman de 280 pages publié par les éditions Fleuve Noir à paraître le 6 septembre 2012.

 

Quelques mots sur l'auteur Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey avec sa femme et leurs quatre enfants. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a travaillé dans l’industrie du voyage avant de se consacrer à l’écriture. Depuis ses débuts en 1995, la critique n’a cessé de l’acclamer. Il est notamment le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis. Traduits dans une quarantaine de langues, ses romans occupent les têtes de listes de best-sellers dans le monde entier.

 

Synopsis : "Mickey est en colère. Des événements tragiques l'obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu'il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n'est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l'adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois. Il découvre bientôt qu'Ashley n'était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu'elle fréquentait un milieux dangereux. Mais, comme son oncle, il est tenace et peu regardant sur sa propre sécurité, jusqu'au moment où ses recherches ébranlent tout ce qu'il croyait savoir sur sa famille et mettent au jour une machination qui dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer. Mickey va avoir besoin d'aide... mais n'est-il pas déjà trop tard?"

 

 chapitrelogo.gif

Mon avis : Tout d'abord je tiens à remercier la librairie Chapitre à Orléans de m'avoir permis de découvrir en avant première ce nouveau roman d'un auteur que j'affectionne particulièrement.

Alors, comme à son habitude, Harlan Coben fait démarrer son roman sur les chapeaux de roue, plongeant immédiatement le lecteur dans l'ambiance et une fois passée la page 64, le lecteur est harponné et ne peut plus lâcher ce petit roman.

L'écriture est simple, sans fioritures, il n'y a pas de longues descriptions mais c'est un style ultra dynamique qui colle bien au roman et très plaisant à lire.

Malgré le manque évident de crédibilité du personnage principal - quel adolescent pourrait se battre comme Jackie Chan et risquer autant sa vie - ce roman se dévore d'un bout à l'autre. On n'y trouve aucun temps mort mais, bien au contraire, un ryhtme effréné, des rebondissements incessants, bref tous les ingrédients d'un roman haletant.

Il y est également question de tolérance et d'amitié, des notions importantes à rappeler aux jeunes lecteurs - le public visé par ce roman.

Avec mes yeux d'adulte, j'ai trouvé les personnages assez caricaturaux : Rachel, la bombe du lycée après qui tous les garçons courent, Ema, la gothique au physique pas très avantageux, Cuillère, le looser, fana d'informatique, à l'humour débordant, Mickey, le héro, jeune adolescent nouveau dans son lycée qui devient ami avec Ema et Cuillère, qui se voit courtisé par Rachel et qui, du coup, s'attire les foudres de Troy Taylor le capitaine de l'équipe de basket...le schéma classique de toute bonne histoire américaine.

Mais ces personnages n'en restent pas moins attachants et sauront s'attirer la sympathie des jeunes lecteurs qui se retrouveront certainement dans l'un d'entre eux. De plus c'est avec plaisir que l'on suit leurs aventures car tous participent à l'histoire et leur manque de réalisme est sans incidence sur l'intrigue qui se tient.

L'auteur termine son roman sur une fin ouverte qui nous laisse penser que l'on ne restera pas longtemps sans nouvelles du neveu de Myron Molitar. D'ailleurs à cet égard, ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman c'est qu'il permet aussi de découvrir un autre aspect de Myron, que l'on connaît d'habitude comme le personnage principal mais qui là est bien resté en retrait, c'est -à-dire son coté humain, sa sensibilité. 

Bref, c'est un très bon roman qui se lit très vite et qui procure un très bon moment de lecture.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com