Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 13:53

c-est-moi-qui-commande-copie-2.jpg

 

 

 

Auteur : Caroline Jayne Church


Titre : C'est moi qui commande


Editeur : MILAN

Age : de 3 à 5 ans

 

*****

 

 

 

 

Ce petit album nous raconte l'histoire d'Ernest, petit chien de berger, dont la mission est de faire rentrer les 6 moutons dans leur enclos. Mais rien ne se passe comme prévu : aucun des moutons n'exécute les ordres du pauvre Ernest, malgré toutes ses tentatives et il se retrouve bien dépité. Jusqu'à ce que les autres animaux de la ferme lui donnent la solution.

 

C'est drôle, les dessins sont plutôt jolis, les animaux ont de belles expressions bien visibles et reconnaissables par les plus petits, les textes sont très courts mais percutants et la morale de l'histoire est tout simplement magnifique.

 

C'est un album idéal pour apprendre la politesse à ses enfants.

 


 



Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 13:41

la route

Auteur : Cormac McCarthy

Titre : La route

Editeur : les éditions de l'Olivier

Date de parution : 3 janvier 2008

Nombre de pages : 256

Genre : littérature contemporaine


*****

 

Quatrième de couverture :

"L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l'humanité. Survivront-ils à leur voyage?" 

 

Une lecture opressante, lourde, parfois longue mais tout de même intéressante

 

Ce roman a tellement fait parler de lui que sa lecture était incontournable. C'est le premier que je lis de l'auteur et ce fût une assez belle réussite malgré quelques points négatifs.

 

Ce roman est écrit dans un style assez simple, l'écriture est très aérée et du coup les pages se tournent assez vite. Cependant, l'auteur utilise le "et" de façon beaucoup trop systématique, ce qui m'a un peu gênée. Le texte y aurait gagné avec une utilisation plus judicieuse de la ponctuation. Cela étant ce roman se lit tout de même assez facilement.

 

Les personnages sont assez peu décrits, aucun indice n'est donné sur leurs traits physiques ni leurs caractères. Mais cela ne les empêche pas d'être attachants et on suit leur périple avec intérêt.

 

L'histoire en elle-même est assez banale de nos jours où l'on parle sans cesse de la fin du monde ; et bien dans ce roman c'est chose faite, la fin du monde s'est produite et seules quelques personnes ont survécu parmi lesquels des gentils et des méchants. Il y a finalement très peu de personnages le roman tournant principalement autour de nos deux héros. Il y a très peu d'interactions avec d'autres personnes ce qui donne au lecteur un sentiment d'oppression, de stress sur ce qui va se passer ensuite... cependant il ne se passe pas grand chose au final. Le père et le fils marchent sur la route en se nourrissant comme ils peuvent, en se cachant au moindre bruit.

 

Mais tout comme David Vann l'a fait avec Sukwann Island, Cormac McCarthy réussit ici aussi à faire en sorte que le lecteur continue sa lecture malgré le manque cruel d'action que ce soit en termes de rencontres humaines qu'elles soient bonnes ou mauvaises ou en termes d'évènements sur la route de nos protagonistes. Ce roman m'a très fortement fait penser à "Je suis une légende", les personnages principaux isolés, seuls au monde qui tentent de survivre malgré tout.

 

Cela étant je suis ressortie un peu frustrée de ma lecture tant aucun détail n'est donné sur ce qui a provoqué cette situation, comment le père et le fils se sont retrouvés seuls sur cette route.

 

Bref, c'est un roman qui globalement m'a plu mais qui ne restera pas dans mes souvenirs de lecture.

 

Ma note : étoileétoileétoile  

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : Logo Livraddict

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 15:37

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

 

Cette semaine est une semaine de partenariats. Ce sont 4 livres qui ont rejoint ma P.A.L : 


une place à prendre

"Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.
Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie."

 

Un roman que j'ai gagné grâce à logo entree livre lors de son opération flash, un livre, une critique et qui est ma lecture du moment.

 

 

*****


cool

"Cool raconte les débuts des héros déchirants rencontrés dans Savages. Ben le biochimiste pacifique, Chon le mercenaire des guerres au Moyen-Orient, et Ophélia, dite O, la bimbo blonde et si aimante. Le cerveau, les muscles et la beauté. Inséparables, irrésistibles.
En lançant leur fort lucrative entreprise de production/commercialisation d'un précieux cannabis cultivé hors sol, ils n'anticipent ni la violence des dealers qui tiennent la Californie du Sud ni le cynisme impitoyable des agents corrompus de la DEA. L'affrontement va les éclairer sur leurs origines: vingt ans plus tôt, leurs parents eux aussi ont vécu de la drogue, et l'héritage est sanglant.
Cool, c'est aussi un condensé speedé de culture pop, depuis les années 1970 - hippies, fumette et contestation - jusqu'aux maux de la société américaine actuelle: violence et puissance des cartels, drogues dures, corruption à tous les étages. Il y a tellement d'argent en jeu..."

 

Un roman que j'ai reçu grâce à logo2en échange d'une chronqiue à paraître d'ici un mois.

 

*****

 

13-rue-therese.gif

"Trevor, un professeur américain qui vient d’emménager à Paris, découvre dans son bureau une vieille boîte remplie de lettres d’amour, de photos jaunies, et de souvenirs : des gants, des pièces de monnaie, un mouchoir en dentelle… Tous racontent la vie de Louise Brunet, une Française ayant vécu au 13, rue Thérèse pendant la Grande Guerre. 
L’universitaire commence à reconstituer l’histoire de la jeune femme : son amour indomptable pour son cousin mort au combat, son mariage de convenance avec un homme travaillant pour son père, et sa liaison avec un voisin. Mais alors que Trevor tombe peu à peu amoureux de la charmante et fougueuse Louise, une autre Française, bien vivante celle-là, compte bien le séduire et le garder près d’elle. 
Le temps passe, la passion demeure."

 

Un roman que j'ai reçu grâce à livraddict logo smalldans le cadre d'un partenariat organisé avec les éditions logo michel lafon en échange d'une chronique à paraître d'ici un mois.

 

*****

 

avenue-des-geants.jpg

"Al Kenner serait un adolescent ordinaire s'il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n'était pas supérieur à celui d'Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d'une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l'habite. Inspiré d'un personnage réel, Avenue des Géants, récit du cheminement intérieur d'un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s'illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam"

 

Un roman que j'avais réservé depuis longtemps à la bibliothèque et que je viens enfin de récupérer.

 

Boennes lectures !!!!


 



Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 14:55

instinct-1-copie-1.jpg

 

Auteur : Vincent Villeminot


Titre : Instinct 1


Editeur : Nathan (Blast)


Date de parution : 7 avril 2011


Nombre de pages : 373


Genre : Jeunesse, Fantastique


      ****

 

 

Quatrième de couverture :

"Tim ne garde qu'un souvenir troublant de l'accident. Quand il a repris conscience, il était une bête féroce, avide de chasse et de sang. A-t-il rêvé ? Ce n'est pas l'avis du professeur McIntyre, psychiatre singulier, qui l'emmène dans son institut de recherche où vivent d'autres initiés, tous sujets à des métamorphoses animales. C'est là que Tim rencontre Shariff et surtout Flora, une jeune fille séduisante et insaisissable..."

 

 

 

Un roman haletant, palpitant, passionnant et même émouvant qu'on dévore avec plaisir d'un bout à l'autre

 

Ce roman est écrit dans un style très simple ce qui en rend la lecture très aisée. Mais cette simplicité d'écriture n'enlève rien à ce roman qui est par ailleurs très travaillé que ce soit pour son univers ou ses personnages.


Tout d'abord, l'histoire se passe dans notre société actuelle, seul le fait que certains humains possèdent le don de se transformer en animal fait de ce roman une oeuvre du genre fantastique. A cet égard il faut souligner l'énorme travail de l'auteur sur les transformations, leurs causes et leurs conséquences, ce qui donne un réalisme certain au roman. Caché au milieu d'une forêt française, l'institut de lycanthropie géré par le très charismatique professeur McIntyre est le lieu principal de cette histoire où vivent en communauté tous les "anthropes". Ils y apprennent ce qu'ils sont et comment vivre avec. Dans l'ensemble, cet univers m'a beaucoup plu et tout comme Arcaaléa (sa chronique ici), j'ai trouvé d'énormes ressemblances avec l'univers des X-men.


Les personnages sont également très intéressants : Timothy, le "héro", est au centre de ce roman et c'est par lui que l'on découvre tout ce qui se passe. Jeune homme de 17 ans ayant perdu toute sa famille dans un accident de voiture, il apparaît comme un garçon perturbé, méfiant mais tout de même ouvert à ce qui lui arrive. Il est également très crédible dans son rôle d'adolescent qui parfois a peur et n'ose pas agir. Flora, sa colocataire, est une jeune fille de 15 ans, mystérieuse et au passé difficile, qui m'a beaucoup fait penser à Lysbeth Salander (Millénium). Très douée en informatique elle représente le Féminin dans ce roman très masculin. Elle est très touchante même si parfois elle manque un peu de réalisme avec son côté sauvage un peu trop prononcé. Et enfin, Shariff, le troisième larron, un très jeune garçon de 12 ans mais à la maturité flagrante. Bourré d'humour, ayant toujours la petite phrase qui fait sourire, il est celui qui en apprendra le plus à Tim et c'est mon personnage préféré.


Ce trio se révèle très intéressant car il est basé sur une très forte amitié et Shariff vient apporter un petit plus en ce qu'il évite que l'on tombe trop dans le duel amoureux entre Flora et Tim qui aurait fini par me lasser.


L'intrigue est également très bien ficelée. Il y a des gentils et des méchants et l'affrontement entre les deux camps est inévitable. On sent même dans le camp des gentils qu'il y a des tensions qui s'installent entre ceux qui voudraient vivre normalement et ceux qui voudraient se servir de leur "don". Le camp des méchants est également bien décrit et très travaillé. Les raisons qui poussent les méchants à s'en prendre aux anthropes sont très bien expliquées et crédibles même si pour rester dans le genre du roman elles ont un petit côté irréel. Le rythme s'accélère dans la deuxième partie et la lecture devient haletante et palpitante.


Bref, ce fût une lecture très plaisante que j'ai adorée et j'attends avec impatience de pouvoir lire le tome 2 que j'ai déjà réservé à la bibliothèque.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoileétoile

 

Je ne vous ai pas convaincu, vous voulez d'autres avis, c'est par ici :

 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Jeunesse
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 16:02

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

Faites moi entrer dans une bibliothèque et c'est la catastrophe livresque j'erre dans les rayons, regardant ces tranches de livres qui m'appellent et me disent "lis-moi, lis-moi" et toutes mes bonnes résolutions s'envolent. Cette semaine encore, alors que je m'étais autorisée à prendre 1 livre, ma P.A.L regorgeant de livres achetés mais non lus, c'est avec 4 livres que j'en suis ressortie.


la-femme-au-miroir.gif

 

 

 

 

Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes les trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destins. Trois époques. Trois femmes: et si c'était la même ?

 

 

 

 

 

 

*****

***

 

un-jour.jpg

Lui, Dexter, issu d'un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.
Elle, Emma, d'origine modeste, charmante qui s'ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.
Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.
D'année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s'aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble.
Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises...

 

*****

***

 

la-vie-secrete-d-une-mere-indigne.jpg

D'un côté, il y a ces mères exemplaires, celles qui préparent plusieurs gâteaux pour la kermesse de l'école, tiennent les stands de chamboule-tout, s'occupent de coudre les costumes du spectacle de fin d'année ; ces femmes toujours ponctuelles, pomponnées, et souriantes en prime! Et puis de l'autre, il y a ces mamans débordées qui claquent la porte de chez elles en laissant les clés à l'intérieur, accompagnent leurs enfants à l'école en pyjama et oublient systématiquement leur goûter... Lucy appartient définitivement à cette deuxième catégorie. Pour ce qui est de l'organisation, c'est une vraie calamité! Mais si elle fait tout de travers, c'est toujours avec sincérité. Et malgré les loupés, elle se débrouille comme elle peut avec sa petite famille. Là où les choses se compliquent, c'est quand elle commence à lorgner sur un parent d'élève... super sexy, rencontré à la sortie des classes! Mauvaise idée, Miss Catastrophe. Très, très mauvaise idée !

 

*****

***

 

shoe-addicts.jpg

Dans leur domaine, ces quatre-là font la paire. Pas un escarpin, pas un soulier, une mule, une ballerine, n'échappent à leur vigilance. Ni à leur carte bleue. En matière de chaussures, personne ne leur arrive à la cheville. Quel que soit l'état de leurs finances ou de leurs amours, Lorna, Hélène, Sandra et Joss se damneraient pour une paire de sandales, pourvu qu'elles soient au goût du jour. Une passion commune dont elle ont fait un club... Mais un talon haut ne suffit pas toujours à remonter le moral à plat : au-delà du simple échange de mocassins, c'est leur vie qu'elles se mettent bientôt à partager. Toutes ensemble, elles se mettent à rêver d'une existence à leur pointure... ça ne coûte rien d'essayer !

 

 

Bonnes lectures !!!


Repost 0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 15:06

les-accusees-copie-2.png

Roman de 272 pages publié en 2012 par les éditions Fleuve Noir

 

Quatrième de couverture : "Que s’est-il vraiment passé à bord de la chaloupe sur laquelle ont vogué, pendant vingt et un jours et vingt et une nuits, les rescapés de l’Impératrice Alexandra ? C’est ce que tente de déterminer le tribunal de Boston, en cet été 1914. Trois femmes se retrouvent sur le banc des accusés : Grace Winter, mariée depuis 10 semaines et veuve depuis 6, et deux de ses compagnes d’infortune. La lune de miel de Grace et Henry vire au cauchemar lorsqu’une explosion provoque le naufrage du transatlantique Impératrice Alexandra en route vers New York. Séparée de son mari dans la panique, Grace monte à bord d’une chaloupe avec 38 autres passagers. Or cette dernière, surchargée, menace de chavirer à tout moment, les secours tardent à venir, les rations s’amenuisent au fil des jours, les inimitiés naissent et une certitude se fait jour : pour que certains survivent, d’autres vont devoir mourir…"

 

chapitrelogo

Mon avisTout d'abord je tiens à remercier la librairie Chapitre à Orléans pour le prêt de ce roman qui m'a permis de découvrir un auteur que je ne connaissais absolument pas et une histoire intéressante même si dépourvue d'action.

Ce roman nous raconte l'histoire de Grace, jeune femme qui se retrouve embarquée sur le transatlantique Impératrice Alexandra avec son mari pour leur lune de miel et qui vire au cauchemar quand après le naufrage dudit bateau, elle se retrouve seule au milieu d'autres passagers sur une chaloupe attendant désespérément qu'on les sauve.

Alors ne cherchez pas d'action il n'y en a pas dans ce roman qui se lit facilement mais dont le rythme est très très lent. En effet on suit ce qui s'est passé sur la chaloupe de jours en jours et à travers les yeux de Grace, le personnage principal.

Le style est très descriptif avec peu de dialogues, on est plus dans le ressenti des personnages. Ce sont les sentiments, les comportements humains qui sont au coeur de ce roman car la situation dramatique dans laquelle les personnages se trouvent va provoquer des comportements étonnants voir choquants et c'est là tout l'intérêt de cette lecture. 

Le personnage de Grace est assez mystérieux ; plutôt effacée elle semble subir ce qui se passe sans se manifester ouvertement, ce qui paraît être à l'opposé de son caractère volontaire après la lecture de la manière dont elle a rencontré et "voulu" son mari. Elle se révèle finalement un personnage assez fade auquel on ne s'attache pas forcément, tout comme les autres personnages du reste.

Cependant, ce roman est un peu comme les romans de David Vann, il ne se passe pas grand chose mais le peu qui arrive encourage le lecteur à continuer sa lecture pour connaître la suite. Le climat qui s'installe est très lourd, déprimant, dérangeant et parfois longuet mais il est impossible d'arrêter sa lecture avant la fin.

Bref, globalement c'est un bon roman qui, bien que dépourvu d'action, a su m'embarquer aux côtés des naufragées pour suivre leurs mésaventures.

 

Ma note : étoileétoileétoile 


Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:28

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

 

Cette semaine fût riche en livres car ce sont 6 livres qui ont rejoint ma P.A.L de manière temporaire certes puisqu'il s'agit d'emprunts mais tout de même :

 

J'ai tout d'abord été à la librairie Chapitre d'Orléans pour y rendre Les accusées de Charlotte Rogan et choisir ma nouvelle lecture : 

la-vie-revee-d-ernesto-g.jpg

 

A l'occasion d'un déjeuner pour enfin nous rencontrer, Jostein a eu la gentillesse de me prêter 2 livres :

 

au-lieu-dit-noir.jpg   olmi.jpg

 

Ensuite, une amie avec qui je travaille m'a prêté 

rage.jpg

 

Et enfin je suis allé à la bibliothèque pour emprunter le tome 2 d'Instinct de Vincent Villeminot mais malheur il était déjà pris ; je l'ai donc réservé et n'ai pu résister à la tention et en suis ressortie avec deux livres :

empoisonneuse.gif  un-million-de-dollars-et-apres.jpg

 

Bonnes lectures !!!

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:02

les lumières de septembre

Roman de 262 pages publié par les éditions Robert Laffont en 2012.

 

Quatrième de couverture : "1937. La mort de son mari l’ayant laissée sans revenus, Simone Sauvelle accepte de quitter Paris pour occuper un emploi de secrétaire particulière en Normandie. Lazare Jann, son employeur, est un génial inventeur de jouets. Il vit dans une immense propriété en compagnie de sa femme, très malade, qui n’a pas quitté son lit depuis vingt ans. Passionnément amoureux d’elle, il la soigne personnellement. Simone Sauvelle, sa fille Irène, quinze ans, et Dorian, son jeune fils, sont immédiatement séduits par la grande gentillesse de Lazarus. Ils tombent aussi sous le charme de Cravenmoore, son extraordinaire demeure. Composée d’innombrables pièces et corridors qui se perdent dans l’obscurité, elle est peuplée de marionnettes qui semblent mener une existence indépendante. Hannah, la jeune domestique de Lazarus, devient vite l’amie d’Irène, à laquelle elle présente Ismaël, son beau cousin. Et très naturellement les deux adolescents tombent amoureux l’un de l’autre, tandis qu’une douce amitié rapproche Lazarus et Simone. C’est alors qu’une force criminelle prend possession de Cravenmoore, comme si l’amour et l’affection lui étaient insupportables. Ombre plus noire que les recoins les plus obscurs, elle tue Hannah, cherche à assassiner Irène et Ismaël, attaque Simone, Dorian et Lazarus. Pourquoi manifeste-t-elle tant de jalousie et de haine ? Et quelles sont ses motivations ? En trouvant dans un phare abandonné le journal intime d’une jeune femme disparue des années auparavant, Irène et Ismaël percent peu à peu le mystère de cette force désespérée. Et c’est dans une chambre isolée, au bout d’un long couloir gardé par des marionnettes possédées par une folie homicide, près d’une femme oubliée du monde depuis vingt ans, que les deux adolescents doivent aller traquer la vérité."

 

Mon avis : Troisième et dernier volet de la "trilogie" de Carlos Ruiz Zafon, après Le prince de la brume et Le palais de minuit, ce roman est celui qui est le plus dynamique et où le lecteur se retrouve immédiatement plongé dans l'ambiance maléfique, un thème cher à l'auteur puisque présent dans qusiment tous ses romans.

C'est un roman qui se lit facilement puisqu'écrit dans un style simple et un contenu intéressant.

Les personnages sont cependant assez peu décrits, superficiels et ne s'attirent pas forcément l'attachement du lecteur. En tous cas, personnellement je ne me suis pas attachée aux personnages même si j'ai pris plaisir à suivre leurs (mes)aventures.

Le suspense est là, et même si l'intrigue est un peu légère, les pages se tournent assez rapidement pour entraîner le lecteur jusqu'au bout.

Bref, un bon roman à lire à l'occasion.

 

Ma note : étoileétoileétoile 

Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 18:54

http://img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

 

La première édition ayant remporté un franc succès, la Team Livraddict a décidé de renouveler l'expérience. Et bien évidemment j'en suis car c'est un excellent moyen de faire des rencontres livresques et aussi de faire baisser ma PAL.


 

Concrètement voilà comment ca se passe :

1. inscription jusqu'au 15 août en binôme ou au tirage au sort

2. choix de la lecture finale parmi les trois propositions de livres au plus tard le 25 septembre 

3. publication de la chronique sur le livre choisi au plus tard le 31 octobre.


Vous retrouverez toutes les informations sur le site de livraddict.

 

Comme la fois précédente j'ai choisi le tirage au sort donc rendez-vous dans quelques jours pour connaître le nom de mon binôme.

*****

Et bien ça y est le tirage au sort a été effectué et mon biôme est : 

http://www.livraddict.com/forum/img/avatars/2112.png XL qui tient le blog O comme colombe

J'attends avec impatience son choix des trois livres 

 

****

***

Et bien ça y est, XL a choisi 3 livres dans ma PAL :


gomorra.gif  le-cuisinier-de-talleyrand.gif  l-entreprise-des-indes.jpg

 

Après une longue réflexion, mon choix s'est porté sur :


l'entreprise des indes

 

 

Rendez-vous donc à la fin du mois d'octobre pour découvrir ce que j'en ai pensé. 

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Mes challenges
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 16:01

Ils ont rejoint ma pal

 

Cette semaine je n'ai pas été raisonnable car 3 achats ont fait augmenter ma P.A.L:

karoo

Achevé quelques jours avant la mort de Steve Tesich [1942-1996], Karoo est le chant du cygne d'un auteur hors norme. Ce roman est l'odyssée d'un riche consultant en scénario dans la cinquantaine, Saul « Doc » Karoo, gros fumeur et alcoolique, écrivaillon sans talent séparé de sa femme et traînant plusieurs tares émotionnelles. En tant que script doctor pour Hollywood, Saul Karoo mutile et « sauve » le travail des autres. En tant qu'homme, il applique le même genre de contrôle sournois à sa vie privée et se délecte de nombreuses névroses très particulières : son incapacité à se saouler quelle que soit la quantité d'alcool absorbée, sa fuite désespérée devant toute forme d'intimité, ou encore son inaptitude à maintenir à flot sa propre subjectivité. Même s'il le voulait, il ne pourrait pas faire les choses correctement, et la plupart du temps, il ne le veut pas. Jusqu'à ce qu'une occasion unique se présente à lui : en visionnant un film, il fait une découverte qui l'incite à prendre des mesures extravagantes pour essayer, une fois pour toutes, de se racheter. Si Karoo est bien l'ambitieux portrait d'un homme sans coeur et à l'esprit tordu, c'est aussi un pur joyau qui raconte une chute vertigineuse avec un humour corrosif. C'est cynique. C'est sans pitié. C'est terriblement remuant. C'est à la fois Roth et Easton Ellis, Richard Russo et Saul Bellow.

 

le-soleil-des-scorta.gif

La lignée des Scorta est née d'un viol et du péché. Maudite et méprisée, cette famille est guettée par la folie et la pauvreté. A Montepuccio, dans le sud de l'Italie, seul l'éclat de l'argent peut éclipser l'indignité d'une telle naissance. C'est en accédant à l'aisance matérielle que les Scorta pensent éloigner d'eux l'opprobe. Mais si le jugement des hommes finit par ne plus les atteindre, le destin, lui, peut les rattraper. Le temps, cette course interminable du soleil brûlant les terres de Montepuccio, balayera ces existences de labeur et de folie. rnrnA l'histoire de cette famille hors du commun se mêle la confession de sa doyenne, Carmela, qui résonne comme un testament spirituel à destination de la descendance. Pour que ne s'éteigne jamais la fierté, cette force des Scorta.

 

le-concile-de-pierre.jpg

Diane Thiberge est un drôle d'animal : grande, belle, blonde, elle a été, adolescente, victime d'une horrible agression. Résultat : elle est maintenant solitaire, championne en arts martiaux et spécialiste du comportement des animaux prédateurs. À 29 ans, pour sortir de sa citadelle, elle décide d'adopter dans un orphelinat en Thaïlande, un petit garçon de cinq ans. Lu-Sian, dit Lucien, va changer sa vie... pour le meilleur et pour le pire ! Suite à un accident de voiture qui laisse Lucien cliniquement mort, des meurtres vont se succéder autour de Diane. Peu à peu, les contours d'une terrifiante machination se font jour et vont entraîner Diane jusqu'en Mongolie, dans une ethnie aux étranges pouvoirs. Tout se jouera au centre d'un cercle de pierre témoin d'atroces expériences...

 

Bonnes lectures !!!

 

 

 


Repost 0

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com