Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:14

ma-famille-decomposee.gif

Titre : Ma famille décomposée


Auteur : Christian Frascella


Editeur : Fleuve Noir


Date de parution : 14 février 2013


Nombre de pages : 293 pages


Genre : littérature contemporaine

 

*****

 

Quatrième de couverture :


"Marre, il en a marre ! Marre de sa mère qui a fichu le camp avec le type de la station-service, marre de son père à moitié alcoolique qui passe la journée avachi dans son hamac, marre de sa petite sœur bigote… Tour à tour arrogant, tyrannique, provocateur et bagarreur, notre ado rebelle joue les blasés devant les histoires de cœur des autres. Alors fatalement, il fallait bien que ça lui tombe dessus... Cet ado complexe raconte son histoire, son quotidien, ses désillusions, dans cette Italie de la fin des années 80, avec une ironie et un cynisme irrésistibles ! "

 

 

 

Une lecture sympathique qui procure un bon moment de détente.

 

 

 

chapitrelogo

Tout d'abord, je tiens à remercier la librairie Chapitre à Orléans pour m'avoir prêté ce roman dans la cadre du club de lecture des blogueurs et ainsi permis de découvrir, encore, un nouvel auteur!!

 

C'est l'histoire d'un jeune petit con qui se prend pour un caïd, prenant de haut sa sœur et son petit copain timide, en éternel conflit avec son père qui passe ses journées dans son hamac à picoler de la bière depuis le départ de sa mère avant de rencontrer à nouveau l'amour auprès de Virginia.

 

Notre adolescent rebelle est l'image même du jeune en rupture avec tout ce qui l'entoure et qui cherche à tout prix à se faire remarquer et aimer et c'est ce qui m'a plu chez lui. Égoïste, il ne pense qu'à lui et n'hésite pas à mentir pour obtenir ce qu'il désire ou tout simplement pour le "fun" jusqu'à se mettre dans des situations des plus cocasses. Sa rencontre avec Chiara, une jeune femme qui lui résiste, va venir semer le trouble dans son monde.


J'ai trouvé le personnage principal très attachant car sous un abord froid, détestable et  cynique on découvre une jeune homme au coeur sensible qui manque cruellement d'amour.


Alors certes c'est loin d'être de la grande littérature mais si comme moi vous aimez de temps en temps vous plonger dans une lecture non prise de tête et dont le seul intérêt est de vous offrir un bon moment de lecture entre deux lectures plus "profondes", foncez !! 

 

Bref, un roman sympathique à lire pour se détendre.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 


Repost 0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 14:52

l'insomnie des etoiles

Titre : L'insomnie des étoiles


Auteur : Marc Dugain


Editeur : Gallimard


Date de parution : 16 août 2010


Nombre de pages : 226 pages


Genre : Litttérature contmeporaine 

 

*****

 

Quatrième de couverture :

"Automne 1945, alors que les Alliés se sont entendus pour occuper Berlin et le reste de l'Allemagne, une compagnie de militaires français emmenée par le capitaine Louyre investit le sud du pays. En approchant de la ville où ils doivent prendre leurs quartiers, une ferme isolée attire leur attention. Les soldats y font une double découverte : une adolescente hirsute qui vit là seule, comme une sauvage, et le corps calciné d'un homme. Incapable de fournir une explication sur les raisons de son abandon et la présence de ce cadavre, la jeune fille est mise aux arrêts. Contre l'avis de sa hiérarchie, le capitaine Louyre va s'acharner à connaître la vérité sur cette affaire, mineure au regard des désastres de la guerre, car il pressent qu'elle lui révélera un secret autrement plus capital."

 

Une lecture intéressante en ce qu'elle donne une autre vision des choses.

 

Tombée amoureuse (livresquement parlant j'entends) de Marc Dugain après avoir lu "Avenue des Géants", lire ce roman s'est imposé à moi qui suis friande de lectures concernant la seconde guerre mondiale. Sauf que malheureusement cette lecture, bien qu'intéressante, fut quelque peu décevante.

 

Ce roman est bien écrit, il se lit facilement et finalement les 226 pages sont rapidement lues. Cette lecture est intéressante car elle nous offre une autre vision de la seconde guerre mondiale qui a aussi fait des victimes parmi la population allemande ; les vilains soldats allemands n'étaient-ils pas aussi de bons pères de famille qui n'avaient qu'un seul tort : être allemands. Maria, jeune fille de 15 ans, survit tant bien que mal dans la ferme familiale abandonnée où elle se retrouve seule après le départ de son père pour le front. Elle aussi est une victime de cette horrible guerre et à bien des égards dont je peux rien dire de plus sous peine d'ôter tout mystère à cette lecture. L'arrivée d'une équipe de militaires sous le commandement du capitaine Louyre va changer sa vie et l'enquête menée par ce dernier pour découvrir ce qui s'est passé dans ce petit village va nous en apprendre, encore, sur la folie du nazisme et les horreurs commises par ce régime.

 

Si cet aspect du roman m'a beaucoup plu, j'ai quand même trouvé que le rythme était trop long et parfois ennuyeux. Par ailleurs, je n'ai pas bien compris le lien entre la découverte de Maria et du corps calciné et le reste du roman avec cette envie de Louyre de découvrir ce qui s'est passé dans ce petit village pour que la maison de repos se retrouve fermée. Et ce côté un peu fouillis et peu cohérent du roman m'a un peu gênée.

 

Globalement, c'est un roman qui m'a plu pour son côté instructif et si je n'ai pas retrouvé dans cette lecture le plaisir que j'avais éprouvé à lire Avenue des Géants, je n'en tiendrai pas rigueur à l'auteur (pour l'instant) et compte bien poursuivre ma découverte de ses oeuvres.

 

Bref, c'est un roman à lire pour avoir une autre vision des horreurs de la seconde guerre mondiale mais loin d'être indispensable.

 

Ma note : étoileétoileétoile 

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : 

Logo Livraddict et LogoMyBOOX

Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:48

2012-bilan.png

 

Alors en cette année 2012, j'ai lu 66 livres, soit 13 de plus qu'en 2011 (bonne progression) et je compte bien faire encore mieux en 2013.

 

Voici mon top 10 des meilleurs livres que j'ai lus cette année :

 

1- Du domaine des murmures de Carole Martinez

2- Avenue des géants de Marc Dugain

3- Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio

4- La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

5- La Sirène de Camilla Läckberg

6- Instinct 1 de Vincent Villeminot

7- Hate list de Jennifer Brown

8- Les heures soutéraines de Delphine de Vigan

9 - Le coeur cousu de carole Martinez

10- Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

 

 

resolutions-2013.png

 

C'est amusant de les prendre mais beaucoup moins quand il s'agit de les respecter (et je ne parle que de résolutions livresques).

 

n°1 : Lire au moins un livre acheté de ma P.A.L par mois

n°2 : N'emprunter que 2 livres à la fois à la bibliothèque

n°3 : Lire les livres prêtés par mes amies en premier

n°4 : Ne pas acheter de livre tant que ma P.A.L achetée n'aura pas baissée d'au moins 5 livres (sans compter l'achat france loisirs que je vais devoir faire cette semaine)

n°5 : Faire de nouvelles rencontres livresques et bloguesques (celle-là facile)

 

Bonne et heureuse année 2013 à toutes et tous, qu'elle vous apporte pleins de bonnes choses !!!

 


 


Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:29

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

 

Toujours aussi raisonnable en cette fin d'année 2012 et début d'année 2013, un seul livre a rejoint ma P.A.L cette semaine (toujours un de trop me direz-vous au regard de ma P.A.L existante mais bon ) :

 

 

 

les-7-roses-de-tokyo.jpg

Durant les derniers mois de la guerre et le début de l’occupation américaine, un fabricant d’éventails d’un vieux quartier de Tôkyô tient son journal, d’avril 1945 à avril 1946. Il apprend par hasard le projet d’une commission américaine de remplacer les idéogrammes japonais par l’alphabet romain, de façon à couper le Japon de son passé nationaliste. Les sept femmes de sa maisonnée décident alors de former un groupe secret pour faire échouer ce projet. Surnommées « les 7 Roses de Tôkyô », elles vont user de leurs charmes pour séduire des membres de la commission. Elles y réussissent brillamment : les hommes sont photographiés nus en train de batifoler avec elles dans une chambre de l’Hôtel Impérial…Cette année 1945 est une année sombre pour le Japon, marquée par les bombardements et la capitulation de l’empereur. Le journal de Shinsuke est toutefois étonnement allègre, une évocation débordante d’humour et nourrie d’une foule de détails sur la vie au jour le jour sous l’occupation américaine, la débrouillardise, les combines du marché noir, les tracasseries administratives, la contestation, les malentendus et rebondissements rocambolesques. Il trace un portrait vivant et chaleureux du peuple japonais qui, en dépit des privations, trouve sa délivrance dans le rire.

 

Bonnes lectures !!!!


Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 16:15

la verite sur l'affaire harry queber

Titre : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert


Auteur : Joël Dicker


Editeur : Editions de Fallois


Date de parution : 19 septembre 2012


Nombre de pages : 665


Genre : Thriller, policier

 

 

*****

 

Quatrième de couverture :

 

"À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. 
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?"

 

Une lecture haletante, pleine de suspense et de rebondissements et qui vous met le cerveau en ébullition  

 

Qui n'a pas entendu parler de ce phénomène qui a obtenu le Grand Prix du Roman de l'Academie Française et le prix Goncourt des lycéens? Personne. A moins de vivre sur une autre planète, tout le monde connaît Joël Dicker et sa vérité sur l'affaire Harry Québert, et si certains n'ont pas aimé ce roman, la plus grande majorité des lecteurs a été conquise.

 

Je ne me démarquerai pas et me range indéniablement du coté de ceux qui ont beaucoup aimé ce roman.

 

C'est un roman original. Si l'idée de base (comme celle de tous les polars d'ailleurs) n'est pas nouvelle (un meurtre/un présumé coupable/une enquête), l'auteur a su se démarquer de ses collègues dans la construction de son récit. Alors qu'actuellement la grande mode est à l'alternance de chapitres consacrés à l'enquête et de chapitres consacrés à ce qui s'est passé pour la victime ou au méchant (cf les romans de Camilla Lackberg ou Jussi Adler Olson dont je suis fan), l'auteur a choisi ici d'insérer les passages relatifs à ce qui s'est passé en 1975 au milieu de son récit actuel de 2008, au gré des témoignages recueillis par Marcus Goldman, le héros, écrivain en panne d'inspiration qui mène l'enquête pour innocenter son maître Harry Québert, accusé (à tort?) du meurtre de la jeune Nola, 15 ans, avec qui il entretenait une relation amoureuse. Et c'est là également un aspect qui m'a plu : celui qui enquête n'a rien d'un flic, détective privé, journaliste, il n'est qu'un simple écrivain qui, par amitié pour son ancien professeur, va tout faire pour l'aider. Au risque parfois de commettre des erreurs.

 

Alors certes ce n'est pas de la grande littérature, les passages relatifs à l'histoire d'amour entre Nola et Harry où ils se collent du Nola chérie et Harry chéri à toutes les phrases sont assez culcul la praline comme on dit chez moi mais après tout Nola chérie n'a que 15 ans et Harry, la trentaine, pour tomber amoureux d'une jeunette ne doit pas être bien plus mature. Et après tout ne vaut-il pas mieux une super histoire pas très bien écrite qu'une histoire nulle mais à l'écriture remarquable? (les deux me direz-vous mais à défaut je choisis la première possibilité).

 

J'ai également trouvé que l'histoire que nous raconte l'auteur est très bien ficelée. Il nous immerge complètement dans cette petite ville d'Aurora où tout le monde se connaît et où, au fil des pages, tout le monde devient peu à peu suspect. Les personnages de Harry et de Nola sont très attachants, lui l'écrivain en panne d'inspiration, elle la muse dont on finit pas ne plus savoir quoi en penser. D'ailleurs un des énormes points forts de ce roman, à mon avis, est justement l'évolution de la vision qu'on se fait de Nola au travers des témoignages des uns et des autres, et qui fait qu'on se pose beaucoup de questions. On imagine des choses, on croit savoir, on est sûr de savoir et puis finalament on se rend compte qu'on ne sait rien et qu'il faut encore chercher. Et puis les explications/révélations qui finissent par arriver pour le plus grand plaisir du lecteur stressé, avide de savoir et qui n'en peut plus de tourner les pages encore et encore.

 

Un polar de 665 pages où tout est mis en oeuvre pour tenir en haleine le lecteur se doit d'être mis en avant car ce n'est pas chose facile à mon sens que de maintenir l'intrigue et le suspense pendant autant de pages.

 

J'ai enfin beaucoup aimé la critique du monde de l'édition qui parsème ce roman, où on apprend pleins de choses (et qui ont répondu à mes interrogations sur une certaine saga à succès dont j'avais trouvé les tomes inégaux en termes de qualité d'écriture  ) et où au final Joël Dicker et Marcus Goldman semblent ne faire plus qu'un. En effet, les conseils donnés par Harry à Marcus, en tête de chaque chapitre, pour écrire un bon roman et le roman que doit écrire Marcus sur l'affaire Harry Quebert à la demande de son éditeur, font qu'à la fin on en arrive à confondre l'auteur et son héros.

 

Bref, c'est un excellent roman à lire absolument.

 

Ma note :  étoileétoileétoileétoileétoile

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : 

 

Logo Livraddict et LogoMyBOOX

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 15:12

la vallée des masques

Titre : La vallée des masques


Auteur : Tarun Tejpal


Editeur : Editions Albin Michel


Date de parution : 22 août 2012


Nombre de pages : 454


Genre : Littérature contemporaine

 

*****

 

Quatrième de couverture :

 

"« J’ai été, un jour, un homme de convictions, volontaire et déterminé. Les autres venaient me consulter pour retrouver un ancrage solide quand leurs cœurs et leurs âmes vacillaient. Un jour... Aujourd’hui, c’est à l’urgence que je dois faire face. »
Au cours d’une longue nuit où il attend ses assassins, d’anciens frères d’armes, un homme raconte son histoire, celle d’une communauté recluse dans une vallée inaccessible de l’Inde, selon les préceptes d’un gourou légendaire, Aum, le pur des purs...
Figure majeure de la littérature indienne contemporaine, Tarun Tejpal explore la société des hommes dans son « inhumanité » et entraîne le lecteur dans une fable philosophique et politique puissante, qui s’impose d’ores et déjà pour les générations à venir comme une lecture incontournable."

 

Une écriture envoûtante pour une lecture perturbante mais intéressante

 

Il y a des livres qui vous plaisent mais vous ne savez pas vraiment expliquer pourquoi. Et c'est ce qui s'est passé pour moi. Intriguée par la couverture que je trouve magnifique, tentée après la lecture de l'avis de mon amie Jostein, lorsque ce roman s'est retrouvé disponible à la bibliothèque, je n'ai pas hésité longtemps avant de l'emprunter.

Et moi qui ne crois en rien (en termes de religion et de prétendus esprits supérieurs qui guident nos vies j'entends) je me suis retrouvée embarquée dans cette histoire admirablement bien racontée.

L'écriture est tout simplement magnifique, assez poétique, douce et fluide et même si les dialogues sont rares, la lecture est plaisante.

Le narrateur, dont on ne connaît même pas le prénom, nous raconte sa vie au sein d'une communauté où les enfants sont enlevés à leur mère dès la naissance et élevés par un groupe de femmes dont ils ne savent pas laquelle est leur maman et où les disciples d'Aum sont en quête de pureté par opposition à "l'outre-monde", celui des hommes impurs qui ne savent pas s'élever. Il s'en est sorti et alterne des passages sur sa vie antérieure au sein de la communauté et sa vie actuelle, caché pour échapper à ses anciens "frères".

Avec cette histoire, on apprend comment fonctionnent les sectes et comment les dirigeants de ces mouvements peuvent parvenir à asseoir leur emprise sur leurs disciples en leur faisant voir le monde à leur manière. Et je me suis même surprise à trouver certains préceptes intéressants.

Ce roman a même un petit coté mystérieux qui fait que pendant la lecture on se prend à imaginer qu'il ne s'agit pas d'hommes dont il est question mais d'autres choses.

Bref, c'est une lecture particulière que j'ai trouvée intéressante.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : 

 

Logo Livraddict et LogoMyBOOX

Repost 0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:18

la-course-au-mouton-sauvage.jpg

 

 

Titre : La course au mouton sauvage


Auteur : Haruki Murakami


Editeur : Editions Points


Date de parution : 22 août 2002


Nombre de pages : 374


Genre : Littérature contemporaine

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

"A Tokyo, un jeune cadre publicitaire mène une existence tranquille. Il est amoureux d'une jeune fille par fascination pour ses oreilles, est l'ami d'un correspondant qui refuse de lui donner son adresse pour de confuses raisons, jusqu'au jour où cette routine confortable se brise. Pour avoir utilisé une photographie apparemment banale où figure un mouton, sa vie bascule. Menacé par une organisation d'extrême droite, il va se mettre en quête de cet animal particulier, censé conférer des pouvoirs supra-naturels..."

 

Une lecture décevante que je n'ai pu terminer

 

Depuis quelques temps maintenant je prends plaisir à découvrir les romans de Haruki Murakami et jusqu'à ce jour tous m'avaient plus ou moins plu mais toujours emmenée jusqu'au bout. Aussi, lorsque, dans un grand magasin de livres, je vis qu'une promotion était affichée où pour deux romans achetés on en choisissait un gratuit parmi une sélection et que dans la fameuse sélection figurait ce roman, je me suis motivée (pas eu besoin de beaucoup de forcer  ) pour trouver deux romans à acheter. 

Sauf que, pour la première fois, l'histoire racontée par Haruki Murakami ne m'a pas du tout emballée et qu'après 130 pages lues sans voir pointer l'ombre d'un intérêt à cette lecture je me suis résolue à l'abandonner.

Je reste cependant un fan de l'auteur car je pense connaître la raison de mon désintérêt de l'histoire : il n'y a aucun prénom pour les personnages, on ne sait quasiment rien d'eux et surtout le personnage principal apparaît comme un looser auquel il m'a été complètement impossible de m'attacher. Le tout combiné avec une histoire très lente et sans aucune action au bout de 100 pages et c'est mon intérêt pour cette lecture qui s'est enfui au pas de course.

En effet parmi les critères qui me font aimer une lecture figurent l'attachement à l'un des personnages et/ou l'intérêt de l'histoire et il me faut au minimum l'un des deux critères. Or ici ni l'un ni l'autre n'ont été suffisamment présents pour me faire continuer ma lecture.

Bref, mauvaise pioche dans ma P.A.L pour ce coup ci.

 

Ma note : étoile

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : 

Logo Livraddict  LogoMyBOOX

J'ai lu ce roman dans la cadre du challenge loufoque et aléatoire organisé sur Livraddict

challenge-loufoque.jpg (cliquer sur l'image pour nous y rejoindre)

Repost 0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 09:11

la liste de mes envies

Titre : La liste de mes envies


Auteur : Grégoire Delacourt


Editeur : JCLattès


Date de parution : 1er février 2012


Nombre de pages : 186 pages


Genre : Littérature contemporaine

 

 

*****

 

Quatrième de couverture :

 

"Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être."

 

Une lecture très plaisante et qui fait rêver

 

Qui n'a jamais rêvé de gagner au loto et ne s'est jamais posé cette question fatidique : que ferais-je de ma vie si j'avais autant d'argent? J'avoue que cela m'arrive à chaque grosse cagnotte d'Euromillions et en cette période de Noël tous les espoirs sont permis !!!

 

Ce roman en est un bel exemple. Jocelyne est mercière à Arras, elle tient un blog de couture qui marche plutôt bien, elle a un mari, deux enfants, et même si tous les jours ne sont pas roses ils ne sont pas non plus complètement noirs. Gagner le gros lot au loto est l'occasion pour elle de faire le bilan de sa vie et de savoir si elle serait plus heureuse en étant riche.


L'écriture est très simple avec des phrases extrêmement courtes, ce qui donne un rythme très soutenu à la lecture et les 186 pages sont avalées en un rien de temps.


J'ai trouvé le personnage de Jocelyne bien décrit tant physiquement que psychologiquement et même si je l'ai trouvé un peu "culcul" j'ai bien aimé suivre sa réflexion sur ses besoins et ses envies surtout parce que je me suis un peu retrouvée dans ce qu'elle pensais.


L'histoire est quant à elle un peu déséquilibrée entre une première moitié de roman un peu longue sur les sentiments de Jocelyne et une deuxième moitié un peu brutale sur le dénouement de ce que Jocelyne va finalement faire de son argent. Cela étant, l'histoire est tout de même accrocheuse puisque le lecteur n'a qu'une seule envie : savoir ce que Jocelyne va faire de tout cet argent.


Bref, même si j'ai trouvé la fin un peu décevante, ce roman fut une lecture très agréable que j'ai dévoré en une journée avec en tête l'image de Mathilde Seigner dans le rôle de Jocelyne.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici : 

Logo Livraddict et aussi LogoMyBOOX

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 14:41

le-pouvoir-des-tenebres.jpg

Titre : Le pouvoir des ténèbres


Auteur : John Connolly


Editeur : Presses de la cité


Date de parution : juin 2004


Nombre de pages : 419


Genre : Thriller

 

 

*****

 

Quatrième de couverture :

 

"Dans le Maine, un charnier est découvert à l'endroit même où les membres d'une secte, les baptistes d'Aroostock, ont mystérieusement disparu quarante ans auparavant. Tous ceux qui tentent d'approcher cette affaire paraissent voués à une fin atroce... Hanté par la mort violente de sa femme et de sa fille, Charlie Parker est bien décidé à mener une paisible carrière de détective privé. Pourtant, lorsque l'on retrouve le corps sans vie de Grace Peltier, dont la thèse portait sur la secte d'Aroostock, il ne peut croire au suicide et mène sa propre enquête. Il découvre alors que la secte n'a peut-être pas été entièrement décimée... Atmosphère fantastique, personnages inquiétants, rythme infernal : entrez dans l'univers délicieusement terrifiant de John Connolly."

 

 

Une intrigue bien longue à démarrer qui, même si elle se rattrape sur la fin, ne m'a pas emballée plus que cela. 

 

Je ne crois pas avoir déjà lu de romans de cet auteur et pour une première découverte le résultat est finalement peu probant.

 

Grande amatrice de polars et de thrillers, j'aime quand l'histoire démarre vite, plongeant le lecteur dans le suspense et provoquant une addiction aux pages avec l'envie irrépressible de les tourner les unes après les autres. Malheureusement, tel ne fut pas le cas avec ce roman qui, pourtant, avait bien commencé avec un prologue très prometteur : un meurtre particulier et la découverte d'un charnier. Hummm ça fleurait bon la tension et le suspense. Oui mais voilà, par la suite, j'ai trouvé que l'histoire devenait de plus en plus floue et alambiquée : enquête sur la mort d'une jeune femme ayant rédigé sa thèse sur un secte dont les membres ont mystérieusement disparu, un méchant qui tue ses victimes grâces à ses amies les araignées, un super méchant qui surplombe tout le monde et finalement on ne sait plus très bien qui est qui.

 

Le personnage de Charlie est trop superficiellement décrit, trop lisse à mon goût et je ne m'y suis pas attachée. Il subit les évènements plus qu'il n'agit et du coup le rythme de l'intrigue s'en trouver largement ralenti du moins pendant la première partie.

 

Certes dans la deuxième moitié du roman, les choses s'accélèrent progressivement et rendent la lecture un peu plus intéressante mais trop tardivement pour rendre cette lecture palpitante.

 

En regardant sur internet je me suis aperçue que ce roman était le troisième d'une série et peut être que si j'avais lu les deux premiers épisodes mon ressenti aurait été différent. 

 

En tous cas, si cette lecture ne fut pas totalement désagréable elle fut loin d'être aussi terrifiante et palpitante que ce à quoi je m'attendais au vu du titre et de la quatrième de couverture.

 

Bref, rien de bien ténébreux dans ce roman à découvrir à l'occasion.

 

Ma note : étoileétoileétoile

 

Pour avoir d'autres avis, c'est par ici : Logo Livraddict 

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 08:38

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

 

Cette semaine j'ai reçu deux livres :

 

delivrance.jpg

"A Wick, aux confins de l'Ecosse, une bouteille en verre dépoli traine depuis des années sur le rebord d'une fenêtre du commissariat. A l'intérieur, une lettre que personne n'a remarquée. Et quand on l'ouvre enfin, personne ne se préoccupe non plus de savoir pourquoi les premiers mots, Au secours, sont écrits en lettres de sang et en danois...
La lettre finit par arriver sur le bureau des affaires classées de Copenhague où l'inspecteur Carl Mørck croit à une mauvaise plaisanterie. Mais quand Carl et ses assistants, Assad et Rose, commencent à déchiffrer le message, ils réalisent qu'il a été écrit par un jeune garçon enlevé avec son frère dans les années 90. Cet SOS serait leur dernier signe de vie. Qui étaient-ils ? Pourquoi leur disparition n'a-t-elle jamais été signalée ? Sont-ils encore en vie ?
Carl et Assad progressent lentement dans l'univers glacé et calculateur du kidnappeur pour découvrir que le monstre est encore en activité."

 

J'ai reçu ce roman de la part des éditions Albin Michel dans le cadre d'une opération spéciale de Masse Critique organisée par logo2.


*****

 

J'ai également reçu un manuscrit de la part des éditions Les nouveaux auteurs à lire pour le 31 décembre 2012, ca va être chaud!!!

 

Bonnes lectures !!!

 

 

 


Repost 0

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com