Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 13:20

livre-cadeau.jpg

 

Après deux ans d'existence, il était grand temps d'organiser mon premier concours pour remercier ceux qui me suivent plus ou moins régulièrement. Pour ce faire, j'ai décidé de claquer ma cagnotte sur Priceminister. Bon je vous le dis tout de suite elle n'est pas astronomique mais cela devrait paremettre de vous faire plaisir quand même.

 

 

Qu'y a-t-il à gagner? Le livre de votre choix (si si je vous assure) dans la limite de 25 € frais de port inclus.

 

 

Comment faire pour participer? Parce qu'il faut bien des conditions voici la marche à suivre :


- être ou devenir fan de moi..., enfin de la page Facebook du blog (sachant que ceux qui le sont déjà auront une chance en plus, et les futurs fans actifs seront aussi avantagés)


- m'envoyer un gentil mail de participation à tigrou4145@hotmail.fr en m'indiquant le livre qui vous ferait plaisir (si vous voulez me dire pourquoi allez-y mais ce n'est pas une obligation)

 

 

La date limite? Disons dans un mois et demi soit le 1er avril 2013 ce qui laissera le temps à mes nouveaux fans d'augmenter leurs chances en me harcelant de commentaires sur les articles que je publie lol.

 

 

Alors j'espère que vous serez nombreux à participer et que de nouvelles amitiés livresques vont se créer.

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 08:48

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

Cette semaine fut particulièrement riche en ajouts de livres à ma P.A.L et tout ça sans que ma carte bancaire ne crie au scandale puiqu'il ne s'agit que de cadeaux ou partenariats.

 

J'ai tout d'abord été contactée par un auteur, Monsieur Jean-Luc Mordoch, pour découvrir son livre "Comment sortir de l'€urope sans sortir de table"

comment-sortir-de-l-europe.jpg

"Une pièce de théâtre en 11 actes qui nous immerge dans l’intimité d’un couple passionné de politique et féru de bonnes tables. Dans un langage décalé et fleuri, Ginette et Gérard démontrent, dans une implacable logique de bon sens, que les réalités contractuelles de la Constitution européenne appliquent cliniquement le contraire de ce que nos gouvernements nous promettent. Un essai apolitique où le peuple et sa vérité transgressive dénudent sans pudeur le langage formaté du politicien. Un livre qui nous rappelle qu’être Français, c’est être libre d’aimer le camembert."

 

Intriguée par le résumé, curieuse de faire de nouvelles découvertes et flattée de l'intérêt porté à mon blog, j'ai bien évidemment accepté de lire et de chroniquer ce livre original.

 

*****


J'ai ensuite reçu le livre que j'avais espéré dans le cadre de la dernière opération Masse critique organisée par logo2


la-verite-sur-frankie-copie-1.png

"Christoph, Judith et Emma sont étudiants. La vie s’offre à eux… jusqu’à ce que leur route croise celle du charismatique Frankie. Ensemble, ils passent un été de rêve. Un jour, Frankie confie à Christoph qu’il appartient aux services de l’anti-terrorisme. Il a besoin de son aide. Crédule, Christoph accepte une première mission. L’engrenage est en place. C’est bientôt au tour de Judith et d’Emma de se laisser convaincre et de s’imaginer traquées. Disparaître et faire aveuglément confiance à Frankie devient la seule solution. Commencent alors des années de cavale, mais aussi de sévices physiques et psychologiques."

 

 

*****

 

J'ai aussi reçu de la part des éditions Marabout et grâce à LogoMyBOOX un polar français très prometteur à la lecture du résumé :


l-heure-des-fous.jpg

"Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu'on n'y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur 
de sudoku et de répliques d'Audiard...
Mais ce qui s'annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité.
L'affaire va entraîner le groupe d'enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au coeur du bois de Vincennes, dans le dédale de l'illustre Sorbonne, jusqu'aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s'achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. 
Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l'heure des fous..."

 

 

*****

 

Pour finir, j'ai reçu la première de mes 12 commandes Myboox en tant que Membre Officiel :

selection-myboox-janvier.jpg

Je vais maintenant vous expliquer les raisons de mon choix :


- "Fleur de cimetière" de David Bell : je suis une fan de polars/thrillers, j'adore cette collection des éditions Actes Sud et rien qu'en lisant la quatrième de couverture j'avais des frissons.

 

- "Le roman du mariage" de Jeffrey Eugenides : au départ, ne sachant pas vraiment quoi choisir (si si je vous assure c'est pas facile), je suis allée voir une libraire que j'aime bien en l'occurence Lysa Leone, la responsable de la librairie store logo3 (souvenez-vous elle nous avait fait une présentation de la rentrée littéraire) qui m'a parlé de ce roman et m'en a conseillé la lecture. Ne connaissant pas du tout cet auteur, je me suis laissée tentée.

 

- "L'atelier des miracles" de Valérie Tong Cuong : une amie m'en a parlé, le résumé me tente et ce roman n'a que des coeurs rouges au maximum sur Myboox alors pourquoi pas ?

 

- "La capitana" de Elsa Osorio : J'ai adoré Luz ou le temps sauvage de cet auteur et j'avais envie de retenter l'expérience.

 

Bonnes lectures!!!




Repost 0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 15:41

les lisières

Titre : Les lisières

 

Auteur : Olivier Adam

 

Editeur : Flammarion

 

Date de parution : 22 août 2012

 

Nombre de pages : 454

 

Genre : Littérature contemporaine

 

*****

 

Quatrième de couverture :


"Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son
père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui.
En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place."

 

Une ambiance sombre, une histoire prenante et une lecture qui se révèle très agréable

 

J'ai découvert cet auteur avec la lecture de son roman "Le coeur régulier", lecture que j'avais trouvée moyenne, bien écrite certes mais qui n'avait pas su me toucher plus que ça. Pourquoi récidiver alors me direz-vous? Parce que je ne suis pas rancunière et que je n'aime pas rester sur une impression mitigée. L'occasion fait le larron et ce roman étant disponible à la bibliothèque, je me suis décidée à retenter l'expérience.

 

Et grand bien m'en a pris car cette lecture, sans être un coup de coeur, fut plaisante et émouvante bien que sombre et parfois "déprimante".

 

Des phrases longues et très peu de dialogues sont, d'habitude, des caractéristiques qui me rebutent mais dans le cas présent l'auteur rattrape le tout par la qualité de son écriture, l'attrait de l'histoire et des personnages.

 

Le personnage principal, Paul Steiner, un écrivain d'une quarantaine d'années vient de se faire lourder par sa femme, il ne voit plus ses enfants qu'un weekend sur deux et il doit retrourner chez ses parents pour aider son père à s'occuper de sa mère malade. Ce "retour aux sources" est un véritable pèlerinage sur les traces de son passé. On y découvre sa vie d'adolescent rebelle, ses relations plutôt distantes avec ses parents et son frère et tout comme lui on en cherche les raisons. Paul est un peu particulier, il semble blasé, apathique, le spleen lui colle au moral et j'avoue avoir eu envie bien souvent de lui coller un coup de pied au derrière. Mais malgré tout il est un personnage attachant dont on prend plaisir (si si je vous assure) à suivre les tortures de l'esprit et ses (mes)aventures.

 

Ce n'est pas une lecture facile, les pages se tournent lentement, le lecteur a parfois l'impression de ne pas avancer mais l'auteur a su également organiser des petits rebondissements qui allègent quelque peu la lourdeur de l'histoire. Il y a également du suspense car on ne sait pas ce qui a pu provoquer chez notre héros un tel sentiment de mal-être et l'explication ne nous est donnée qu'à la fin.

 

L'auteur profite également de ce roman pour dresser le portrait de notre société actuelle et de ses travers, les difficultés pour trouver du travail dans un pays dominé par la crise économique, la montée en puissance d'un certain parti politique, les préjugés raciaux...

 

J'ai beaucoup aimé cette lecture qui m'a fait penser au roman de Delphien de Vigan "Rien ne s'oppose à la nuit", par son côté histoire familiale dans laquelle chacun peut se retrouver.

 

Bref, un très bon roman qui m'a réconciliée avec l'auteur (si tant est qu'on puisse dire qu'on était fâchés) et dont je vous recommande la lecture.

 

Ma note :  étoileétoileétoileétoile

 

Pour avoir d'autres avis c'est par ici :

 

 

Logo Livraddict et LogoMyBOOX

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:54

le roman du parfum

Titre : Le roman du parfum


Auteur : Pascal Marmet


Editeur : Editions du Rocher


Date de parution : 7 décembre 2012


Nombre de pages : 245


Genre : littérature contemporaine

 

*****

 

Quatrième de couverture :

 

"A six mille pieds au-dessus des nuages, entre Paris et Los Angeles, l'acteur Tony Curtis souffle ses derniers printemps tandis qu'une jeune inconnue au "nez absolu" amorce une carrière dans le parfum. Une discussion s'engage, leur amitié s'ébauche. Tony Curtis devient l'atomiseur qui répand les senteurs et se mue en joyeux répétiteur du cours d'histoire que Sabrina doit apprendre sur le bout du nez.
De l'Egypte antique aux créateurs parfumeurs du XXIe siècle, vous saurez tout sur le parfum : ses écoles, ses nez, ses secrets de fabrication, ses mensonges, son marketing, son immense pouvoir sur nos sociétés et sa poésie.
Mais tout commence sous l'auvent d'un libraire de Grasse. L'auteur rencontre une jeune femme au nez peu ordinaire. Sous une pluie battante, elle lui confie son histoire."

 

Une lecture instructive, originale et sympathique

 

Tout d'abord je tiens à remercier chaleureusement Monsieur Pascal Marmet, l'auteur de ce roman, pour avoir pris contact avec moi et m'avoir proposé la lecture de son roman et encore plus de m'en avoir offert un exemplaire dédicacé.  

 

Pour commencer, je ne suis pas une grande amatrice de parfum, oui je me parfume, comme tout le monde, mais sans pour autant errer dans les parfumeries à la recherche d'une nouvelle fragrance. Moi c'est plutôt les romans qui m'intéressent, chacun son truc. Tony Curtis n'est pas non plus un de mes acteurs favoris, j'aimais bien "Amicalement vôtre" mais sans plus. Alors, me direz-vous, pourquoi avoir accepté de lire ce roman? Parce que j'aime aussi apprendre des choses en lisant et que la quatrième de couverture était une belle promesse à cet égard.

 

Et je ne fus pas déçue, j'ai beaucoup aimé cette histoire qui nous est racontée par l'auteur dans un style particulièrement bien travaillé où les mots sont choisis avec soin, sans tomber pour autant dans le côté cours de parfum. Le ton est léger et l'histoire se déroule sur le mode "conversation" entre Sabrina, jeune nez qui doit tout apprendre sur l'histoire du parfum et Tony Curtis, le passager à côté de qui elle se retrouve assise dans l'avion qui la conduit aux USA créer un parfum à la gloire de Mickaël Jackson.

 

Alternant des passages sur l'histoire du parfum, très instructifs et des passages sur la vie de Tony Curtis, tout autant intéressante, le tout de manière très intelligente pour ne jamais lasser son lecteur, l'auteur a su m'embarquer dans l'avion aux côtés de nos deux personnages qui partagent un moment émouvant et plaisant à lire.

 

Le personnage de Sabrina est très attachant, caissière dans un supermarché à qui on offre le rêve de devenir un nez et qui ne veut pour rien au monde retrourner à son ancienne vie. On prend plaisir à suivre son périple pour voir ce qui va lui arriver. Et il lui en arrive des choses : rencontre avec Joe Jackson et les plus grands noms de créateurs de parfum chez qui elle passe des soirées plutôt ludiques...

 

Pour résumer, je ne suis pas fan d'Histoire, ni de parfum et pas plus que ça de Tony Curtis et pourtant j'ai beaucoup aimé cette lecture, accessible au plus grand nombre et qui vous fera voyager au pays des monstres hollywoodiens du cinéma, vous révèlera des choses très intéressantes sur les créateurs de parfum et que vous refermerez en vous disant que vous en auriez bien lu un peu plus. Si ça, ce n'est pas une preuve du talent de l'auteur!!

 

Bref, un roman très intéressant et plaisant à lire dont je vous recommande vivement la lecture.

 

Ma note :  étoileétoileétoileétoile

 

Si vous voulez d'autres avis, c'est par ici :  

Logo Livraddict etLogoMyBOOX

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 14:39

 

blog-news.jpg

Ce nouveau rendez-vous a pour but de vous faire partager mes découvertes bloguesques (qui ne seront peut être pas des découvertes pour vous tous mais bon). Il ne sera pas fixe (en tous cas pas pour l'instant) mais il surviendra à l'occasion de toute bonne trouvaille livresque que j'aurai envie de partager avec vous.

 

Et pour ce premier numéro, je ne résiste pas à l'envie de vous parler de ce nouveau label de romans noirs que je viens de découvrir et qui, sans que j'aie encore jamais lu aucun des romans qu'il publie, m'attire et me parle.

 

 

De qui s'agit-il ?

ombres noires logo

(cliquez sur l'image pour accéder au site)

 

 

Comment suis-je tombée dessus ?

 

Tout simplement en participant à la dernière opération Masse critique organisée par logo2.  Alors que je faisais défiler la longue liste de romans offerts à la chronique des membres, voilà qu'un roman à la couverture plus que sympathique m'interpelle et dont la lecture du résumé me donne déjà la chair de poule. Et voici la bête :

 

la-verite-sur-frankie.png

(cliquez sur l'image et vous saurez tout sur ce roman)

 

 

Ayant par la suite appris que j'avais été retenue pour recevoir ce roman en échange d'une chronique, me voilà partie à la recherche d'une image pour partager ma joie sur facebook et quoi de mieux que de visiter le site de la maison d'édition!!

 

 

Et là surprise, toutes les couvertures de leurs romans sont attirantes et me forcent à cliquer sur les images pour en savoir plus. Les résumés sont également de vilaines tentations pour la fan de polars que je suis et ma liste d'idées de livres à garder sous le coude vient de prendre un coup dans l'aile.

 

 

Mais qui sont-ils ?


Curieuse d'en savoir plus sur cette nouvelle pourvoyeuse de lectures à sueurs froides je me suis rendue tout d'abord sur leur site et voici comment ils se présentent :

"Le monde de la littérature policière est vaste : thriller, roman noir, enquête sur fond historique, drame psychologique… Ombres Noires s’inscrit dans cette diversité et se développera au rythme de six à huit titres par an d’auteurs français et étrangers.

Ombres Noires, c’est le désir de vous faire découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures, de nouvelles civilisations.

Polars en provenance du Mexique, d’Allemagne, de Russie, d’Afrique du Sud, d’Argentine, d’Equateur, d’Egypte… Le frisson n’a pas de frontières !

 

 

Et voici comment le monde littéraire en parle :


Sur www.actualitte.com : "Pour les amateurs de noir bien noir, un label indépendant de romans noirs se lancera à partir de septembre, avec deux romans pour cette rentrée, et d'autres qui sont à venir pour l'année prochaine. Ce label sera adossé à Flammarion, et Nelly Bernard, ancienne d'Actes Sud, en sera la directrice, pour une production de six à huit titres par an. 

 Que l'on s'entende bien : noir et vraiment noir, telle est la mission de ce label..."

 

 

Sur www.unwalkers.com : vous y découvrirez un entretien avec Nelly Bernard, à l'origine du projet.

 

On peut également suivre les pages Facebook et Twitter

 

*****

 

A très bientôt pour découvrir ce que j'aurai pensé de la lecture de mon premier roman issu de cette nouvelle venue dans le monde du polar.

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 09:22

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

Cette semaine aurait pu être vierge de tout ajout de livres à ma P.A.L si je n'avais pas assisté à la réunion du club de lecture La Marguerite organisé par la médiathèque La Pléiade de BEAUGENCY (45), mais tel ne fut pas le cas et me voici avec un nouveau venu qui m'a été mis "de force" (si si je vous assure) entre les mains :

 

les-voleurs-de-manhattan.jpg

"Jusqu'où un jeune auteur ira-t-il pour être publié ? Fatigué d'être le laissé-pour-compte des soirées littéraires new-yorkaises, rêvant de la rencontre qui lancerait enfin sa carrière, Ian Minot est prêt à renoncer à tous ses principes. « Pour publier, il faut d'abord être connu », lui annonce Roth, ex-éditeur désabusé qui l'entraîne dans une arnaque littéraire de haute volée. À quatre mains, ils deviennent les auteurs d'une pseudo-autobiographie où il est question de bibliothèque incendiée, de voleurs de manuscrits rares et de l'unique exemplaire du Dit du Genji. Mais jamais Ian n'aurait pu imaginer que s'approprier ce récit le ferait plonger dans un monde où faux-semblants et vrais voyous le transformeraient en héros de série noire.
Les Voleurs de Manhattan est un véritable page turner où fiction et réalité s'entremêlent. Adam Langer livre le portrait plein d'esprit d'une société superficielle et d'un monde décadent d'éditeurs qui ne savent plus à quel auteur se vouer."


*****

 

Et en plus je me suis rendu compte que j'avais oublié de mettre le livre que j'ai emprunté à la librairie hapitre à Orléans dans le cadre de leur club de lecture des blogueurs :

la-fabrique-des-illusions.jpg 

"Molly Howe ne s'attache à personne. Elle traverse l'existence telle une ombre, fuyante et insaisissable, son propre pouvoir de fascination lui échappe. Trop à l'étroit dans un monde étriqué, elle s'enfuit à Berkeley où elle rencontre John Wheelwright, étudiant en histoire de l'art, prêt à tout pour elle. Jusqu'à ce qu'elle disparaisse. A dix années de là, New York. John est devenu un jeune homme brillant, sa carrière dans la publicité démarre en flèche, il vient d'être repéré par le gourou visionnaire Mal Osbourne et s'apprête à le suivre dans un défi exaltant et révolutionnaire : tuer la publicité et sauver la création. Absorbé tout entier par l'aventure, il a presque oublié cette béance dans son passé, jusqu'à ce que Molly rejaillisse de l'ombre. Chassé-croisé narratif de génie, La Fabrique des illusions entremêle les trajectoires de ses créatures et dresse le portrait d'une gigantesque machine à rêves : l'Amérique des années 1980-1990."

 

Bonnes lectures !!!

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 18:25

délivrance

Titre : Délivrance

 

Auteur : Jussi Adler Olsen

 

Editeur : Albin Michel

 

Date de parution : 3 janvier 2013

 

Nombre de pages : 665

 

Genre : polar

 

*****

Quatrième de couverture :

 


"A Wick, aux confins de l’Ecosse, une bouteille en verre dépoli traine depuis des années sur le rebord d’une fenêtre du commissariat. A l’intérieur, une lettre que personne n’a remarquée. Et quand on l’ouvre enfin, personne ne se préoccupe non plus de savoir pourquoi les premiers mots, Au secours, sont écrits en lettres de sang et en danois… La lettre finit par arriver sur le bureau des affaires classées de Copenhague où l’inspecteur Carl Mørck croit à une mauvaise plaisanterie.
Mais quand Carl et ses assistants, Assad et Rose, commencent à déchiffrer le message, ils réalisent qu’il a été écrit par un jeune garçon enlevé avec son frère dans les années 90. Cet SOS serait leur dernier signe de vie. Qui étaient-ils ? Pourquoi leur disparition n’a-t-elle jamais été signalée ? Sont-ils encore en vie ? Carl et Assad progressent lentement dans l’univers glacé et calculateur du kidnappeur pour découvrir que le monstre est encore en activité."

 

Une enquête effrayante et un suspense haletant pour une lecture prenante

 

Tout d'abord je tiens à remercier logo2  et les éditions http://3.bp.blogspot.com/_WOyL8z6zoV0/TH7STdlRg3I/AAAAAAAABm4/_E8wWcikkAQ/s1600/Logo-Albin-Michel.jpg pour m'avoir permis de découvrir cette nouvelle enquête du Département V qui s'est révélée être une lecture passionnante.

 

J'ai découvert cet auteur avec son premier roman "Miséricorde" que j'avais beaucoup apprécié pour la qualité de l'intrigue et le charisme de ses personnages. Et ce fut un plaisir de retrouver le duo formé par Carl et Assad.

 

Certes, je n'ai malheureusement pas lu "Profanation" le deuxième roman de l'auteur mais cela n'est pas gênant pour la compréhension de l'histoire personnelle des deux héros, car si elle existe, elle n'est pas prédominante et évolue lentement. 

 

Le point de départ de cette nouvelle enquête est la trouvaille d'une bouteille jetée à la mer et contenant un message, non pas d'amour, mais un message dont le lecteur sait d'entrée de jeu qu'il s'agit d'un SOS. Abîmé par les nombreuses années passées, le message est difficilement lisible mais Carl et son équipe composée de Assad et de Rose (une nouvelle venue très mystérieuse) vont tout faire pour en découvrir la teneur et surtout son auteur. 

 

Comme à son habitude l'auteur alterne les chapitres. Entre ceux concernés à l'enquête et ceux consacrés à la vie du "méchant" le lecteur se retrouve happé dans une intrigue plus que palpitante, surprenante et émouvante. Le méchant apparaît comme un être complexe, hanté par son passé, sa colère et son côté "psychopathe" font de lui un être détestable (comme tout bon méchant me direz-vous) et l'on a qu'une seule envie, le voir échouer.

 

Ce roman est bourré d'actions, non seulement celles de nos chers enquêteurs, mais celles d'autres personnages et notamment des femmes dont la force de caractère ne peut qu'attirer le respect. Je trouve d'ailleurs que l'auteur qui est un homme accorde une grande place dans ses romans aux femmes et qu'ils les dotent d'une personnalité forte, obstinée et courageuse. Et j'adore ça.

 

En dire plus risquerait de me conduire à dévoiler certains éléments qu'il serait hautement préjudiciable de connaître avant de lire cette nouvelle enquête, alors stop!!! pour en savoir plus il ne vous reste plus qu'à foncer vous procurer ce polar nordique qui vous glacera d'angoisse.

 

Bref, c'est un roman qui confirme le talent de son auteur et que je vous encourage vivement à découvrir.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 

 

Pour connaître tous les avis des membres de Babélio c'est par ici :

tous les livres sur Babelio.com
Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 16:29

Cet article est un peu spécial et a pour but de vous raconter une histoire, celle de mon arrivée dans la blogosphère et le monde des chroniques de livres.

 

Il était une fois une jeune femme (tout est relatif mais l'âge c'est dans la tête), passionnée de lecture depuis son plus jeune âge, qui dévorait les livres les uns derrière les autres mais qui n'avait jamais imaginé rédiger des avis sur ses lectures. Cette jeune femme, vous l'aurez compris, c'est moi et pour l'occasion je vous montre même ma trombine 


DSC01688.JPG

Je me présente, je m'appelle Henri... euh non Sandrine, j'ai bientôt 35 ans (et oui le temps passe trop vite!!!), je vis en couple dans un petit village au calme où ma moitié et moi avons emménagé il y a 1 an et demi dans la maison que nous avons fait construire, avec nos deux enfants (un gars, Bébé Tigrou 5 ans, une fille, Petite louloute, 2 ans), et notre premier bébé, Vito, chien Boxer de 8 ans.

 

Un jour de septembre 2010, enceinte de 7 mois, la sciatique a eu raison de ma capacité à aller travailler et je me suis retrouvée au repos forcé avec comme seule activité possible, la lecture. Et pour choisir un bon livre, quel autre moyen que de feuilleter mon magazine littéraire préféré, Lire. En l'ouvrant, confortablement installée dans mon canapé, mes yeux se posèrent alors sur une étrange publicité en double page :

myboox-2010.jpg

(je sais, je suis sentimentale, j'ai gardé le magazine depuis tout ce temps)

 

Ni une ni deux, je me suis aussitôt inscrite sur ce site LogoMyBOOX. A l'époque je n'avais pas encore pensé à prendre un pseudo donc mon inscription s'est faite sous mon véritable nom. Et j'y ai rentré les livres que j'avais lus et me suis lancée dans la rédaction d'avis sur mes lectures. Autant dire que mes premiers essais ne furent pas très travaillés, et je n'atteignais même pas le nombre d'avis positifs me permettant d'être en finale. Mais ce fut pour moi l'occasion de rencontrer une nouvelle amie en la personne de Virginie Neufville qui est devenue une de mes inspiratrices livresques. C'est en lui envoyant un petit message de félicitation car elle faisait partie des 10 gagnants du concours que nous avons sympathisé et qu'elle est devenue une amie fidèle dont je suis les lectures et les chroniques avec assiduité.

 

Ma découverte du monde des chroniques littéraires de lecteurs par le biais de ce site m'a entraînée, au gré de mes clics sur des profils de lecteurs, vers la découverte d'autres sites littéraires tels que livraddict logo small où j'ai décidé de m'inscrire sous le pseudo de Tigrou4145 (pour le cas où mes avis n'intéresseraient personne) et enfin vers la blogosphère avec la création en janvier 2011 de ce blog qui vient de fêter ses deux ans d'existence.

 

Je suis bien évidemment restée fidèle à MyBoox en y publiant chacune de mes chroniques sur mes livres lus et en piochant parmi les recommandations des membres pour choisir mes futures lectures. Ce site est mon chouchou car on y trouve des actualités littéraires pour tous les goûts et les lectures des membres sont très diversifiées.

 

L'année dernière (en 2011) j'avais une nouvelle fois tenté ma chance au concours de chroniques pour intégrer l'équipe des membres officiels et si je suis parvenue à l'étape finale, les portes du club des membres officiels se sont refermées sans moi mais avec mon autre inspiratrice livresque, Jostein avec qui j'avais sympathisé par blogs interposés et que j'ai eu la joie de retrouver sur MyBoox et qui, elle, a gagné le concours de chroniques l'année dernière.

 

Jamais deux sans trois, en fin d'année 2012, un nouveau concours de chroniques était organisé et bien évidemment je m'y suis inscrite. Et cette année fut mon année puisque les résultats sont tombés mardi dernier et j'ai eu l'immense joie de voir figurer mon nom parmi les 5 gagnants du concours de chroniques.

concours-myboox.jpg

 

Ca y est je fais enfin partie du club des membres officiels de MyBoox et c'est un vrai moment de bonheur parce que cela signifie que mes avis ne sont pas si mals que ça semble-t-il, ce qui est rassurant pour moi et aussi parce que ce site me tient énormément à coeur puisqu'il est l'initiateur de mon arrivée dans le monde des chroniques littéraires de lecteurs et la blogosphère et que j'adore ça et que sans lui peut-être serais-je passée à côté de cette belle aventure. Bon je ne vais pas non plus faire l'hypocrite et je ne vous cache pas que le fait de gagner un an de lecture est aussi une source de joie immense pour moi et un grand soulagement pour ma carte bancaire qui va pouvoir prendre une année sabatique  

 

Alors si vous ne connaissez pas encore MyBoox, je vous invite fortement à le découvrir et à venir agrandir la famille des mybooxers (terme suggéré par Delphine Leone, autre gagnante du concours et qui me plait bien).

 

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 16:18

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

 

Cette semaine aurait pu se terminer sans un ajout de livre à ma P.A.L si ma bibliothécaire ne m'avait pas posé la fatidique question lors de mon passage à l'accueil pour enregister les livres et DVD de bébé tigrou : et vous Sandrine, vous ne prenez rien? erreur fatale, surtout quand je venais de voir une dame rendre un livre qui me tentait et qui ne partait pas dans la pile des réservations mais dans celle des retours à ranger. Et hop, ni une ni deux, faible et sans volonté que je suis, ce roman sautait dans mon sac. Et ce roman est :

 

les-desorientes.jpg 

Cela fait vingt-cinq ans qu’Adam n’est pas retourné dans son pays natal. Vingt-cinq ans qu’il vit à Paris, où il est un historien reconnu.
Une nuit, il est réveillé par la sonnerie du téléphone. L’appel vient du pays où il est né et où il a grandi. L’un de ses plus proches amis de jeunesse est à l’agonie. Il s’appelle Mourad, et avant de mourir, il voudrait revoir Adam, avec lequel il est brouillé depuis toutes ces années.
Alors, sans réfléchir, Adam prend le premier avion. Après des décennies d’absence, le revoici au pays de ses origines, un pays d’Orient aux montagnes couleur de lait. Ce grand intellectuel qui avait choisi l’exil retrouve soudain les lieux et les gens qu’il avait quittés sans se retourner. Peu à peu, le passé refait surface. Adam se souvient de Naïm, de Bilal, d’Albert et de Ramez, il se souvient des nuits passées à débattre passionnément, il se souvient de la guerre.
Il s’installe chez la belle Sémiramis, et soudain, c’est l’heure du bilan. Que sont-ils tous devenus ? De l’islamiste « fréquentable » à l’ingénieur devenu moine, du magnat des affaires au politicien véreux, les amis de jeunesse ont suivi des voies différentes, et certains d’entre eux ont à présent les mains sales. Que faut-il préférer ? La pureté de l’exil ou l’engagement qui corrompt ? Le courage n’est pas toujours là où l’on croit… L’amour et l’amitié, les idéaux et les compromissions, la politique, le désir, la trahison, c’est à tout cela qu’Adam se confronte au cours de ce voyage, avant de rencontrer son destin…

 

 

Bonnes lectures !!!

Repost 0
Published by tigrou4145
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:33

Ils ont rejoint ma pal-copie-1

Pour cause de fiesta familiale pour les 5 ans de Bébé Tigrou dimanche dernier j'ai complètement zappé ce rendez-vous (mais bon c'était pour la bonne cause).

 

Du coup voici les romans qui ont rejoint ma P.A.L pendant ces deux premières semaines de l'année :


 

le-roman-du-parfum.png

A six mille pieds au-dessus des nuages, entre Paris et Los Angeles, l'acteur Tony Curtis souffle ses derniers printemps tandis qu'une jeune inconnue au "nez absolu" amorce une carrière dans le parfum. Une discussion s'engage, leur amitié s'ébauche. Tony Curtis devient l'atomiseur qui répand les senteurs et se mue en joyeux répétiteur du cours d'histoire que Sabrina doit apprendre sur le bout du nez.
De l'Egypte antique aux créateurs parfumeurs du XXIe siècle, vous saurez tout sur le parfum : ses écoles, ses nez, ses secrets de fabrication, ses mensonges, son marketing, son immense pouvoir sur nos sociétés et sa poésie.
Mais tout commence sous l'auvent d'un libraire de Grasse. L'auteur rencontre une jeune femme au nez peu ordinaire. Sous une pluie battante, elle lui confie son histoire.

 

 

J'ai eu l'immense honneur d'être contactée par l'auteur pour faire une chronique de ce roman qu'il m'a gentiment offert et dédicacé. Il sera ma prochaine lecture.

 

*****


 

1q83-tome-3.jpg

Ils ne le savaient pas alors, mais c'était là l'unique lieu parfait en ce monde. Un lieu totalement isolé et le seul pourtant à n'être pas aux couleurs de la solitude. Le livre 3 fait entendre une nouvelle voix, celle d'Ushikawa. Et pose d'autres questions : quel est ce père qui sans cesse revient frapper à notre porte ? La réalité est-elle jamais véritable ? Et le temps, cette illusion, à jamais perdu ? Sous les deux lunes de 1Q84, Aomamé et Tengo ne sont plus seuls...

 

 

Je n'ai toujours pas lu les deux tomes précédents mais la date limite de mon achat France Loisirs approchant, je me le suis offert pour compléter la trilogie.

 

*****


 

les-lisieres.gif

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui.
En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place.

 

 

J'avais réservé ce roman à la bibliothèque et mon tour de la découvrir est enfin arrivé !!!

 

*****


 

 

des-vies-d-oiseaux.gif

« On peut considérer que ce fut grâce à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ». Car c’est lui, Gustavo Izzara, qui, revenant de vacances un soir d’octobre 1997, appelle la police pour qu’elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu’aucun objet n’a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d’habiter la maison en l’absence du couple. Vida Izzara va peu à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s’est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux (dangereux?) jardinier, et elle la soupçonne d’être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d’oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatre personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la grâce d’un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjugaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d’exister. Sans plus se soucier d’où il vient ni de là où la vie le mène. Avec Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé continue à explorer les rapports qui lient les hommes et les femmes.

 

 

J'avais beaucoup aimé Ce que je sais de Véra Candida, alors j'ai eu envie de découvrir cet autre roman de l'auteur.

 

 

Bonnes lectures !!!

 


Repost 0

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com