Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 14:17

Pour ce mois de juin particulièrement pluvieux, j'ai lu 5 livres classés ci-après par ordre de préférence :

 

1- Un coup de coeur : 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv46073141.jpg

 

2- Une lecture terrifiante :

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24341744.jpg

 

 

 

 

 

 

3- Deux  lectures intéressantes : 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv35356624.jpg http://co121w.col121.mail.live.com/att/GetAttachment.aspx?tnail=0&messageId=6b04a95d-adc5-11e1-8d5d-00215ad75280&Aux=40|0|8CF0FE956CA62B0||0|0|0|0||&maxwidth=220&maxheight=160&size=Att&blob=MHxNb2kgbCdpbmRpZW4uanBnfGltYWdlL2pwZWc_3d

 

4- Une lecture ennuyeuse :

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67552695.jpg

 

Ce mois-ci encore je participais au challenge 1 mois 1000 pages organisé par Kévin Crouton Kanabis sur Facebook 

1 Mois -> 1000 pages (MAI 2012)

 

Mon objectif était de lire 2000 pages et cette fois encore je ne l'ai pas atteint puisque j'ai lu :

- Les fantômes du Delta : 515 pages

- Miséricorde : 489 pages

- La boîte de June : 232 pages

- Moi l'indien : 105 pages

- Juste avant le crépuscule : 145 pages

 

A ces livres lus s'ajoutent les pages de deux livres dont je ne peux vous parler pour l'instant car reçus dans le cadre de l'opération On vous lit presque tout organisée par le site Libfly (100 pages d'un que j'ai arrêté et 100 pages du second que je suis en train de terminer) et aussi celles d'un livre que j'ai commencé mais que je vais devoir rendre à la bibliothèque avant de l'avoir fini (112 pages de L'invitation à la vie conjugale de Angela Huth).

 

Ce qui me fait un total de 1798 pages.

 

Avec un peu de chance j'atteindrai mon objectif le mois prochain puisque le challenge est reconduit et que bien sûr j'y participe.

 

Bonnes lectures.


Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Bilan et programme
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 07:23

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv35356624.jpg

Recueil de textes de 232 pages publié aux éditions Kirographaires le 1er mars 2012.

 

Quelques mots sur l'auteur :  Déborah Galopin est née le 6 novembre 1991. Au lycée elle a suivi un cursus littéraire. Passionnée, elle poursuit ses études afin de pouvoir travailler dans le milieu du livre et de l'édition. La boîte de June est son premier ouvrage.

 

Quatrième de couverture :  "Lorsque June, jeune fille énigmatique et rêveuse, couche sur papier ce qui lui emplit le coeur et l’esprit, elle enveloppe ses mots d’émotions pour livrer des textes poignants. Personne torturée et constamment en quête d’elle-même, elle dévoile ses maux et ses sentiments les plus intimes à travers son journal, y mêlant amour, amitié, solitude et mal-être intérieur. La boîte de June est le récit quotidien d’une jeune fille qui pourrait bien se cacher au fond de tous, elle évoque les souffrances de l’adolescence et les réflexions sur l’essence même de la vie. Perdue parmi l’encre de ses mots, elle n’aspire qu’à une chose : être en paix et en harmonie avec son âme."

 

Mon avis : Je tiens d'abord à remercier Déborah Galopin et les éditions Kirographaires de m'avoir fait découvrir ce recueil de textes.


Ce sont des textes bien écrits, dans un style assez poétique et agréable à lire si l'on ne tient pas compte des "coquilles" qui parsèment ce recueil. Ce sont des textes très sombres qui reflètent bien, à mon sens, l'état d'esprit des adolescents. Il y est question d'amours déçus, d'amitié contrariée et de tous les petits tracas qui se manifestent à l'adolescence. Lire ce recueil de textes, c'est plonger au coeur du ressenti de l'auteur au cas particulier mais qui peut être généralisé à tous les adolescents de notre époque.

 

June, le personnage principal, l'auteur du journal intime et des textes qu'il contient apparaît comme une jeune lycéenne, puis étudiante, exigente parfois intransigeante et même agaçante mais aussi drôle, amusante et touchante. Une dualité de caractère qui fait aussi son charme.


Globalement ce fût une lecture intéressante et parfois émouvante mais je ne suis jamais vraiment rentrée dans les textes, j'ai lu ce recueil de manière extérieure et détachée. Même si certains textes m'ont rappelé ma propore vie adolescente, ce qui sera le cas pour chaque lecteur, d'autres textes m'ont paru un peu exagérés. Je pense que cela est en grande partie du à mon âge bien éloigné de l'adolescence et qui m'a fait porter un regard plus mature sur les différentes situations. Je pense que c'est un ouvrage vraiment destiné à une tranche d'âge 15-20 ans et qu'après on est trop "vieux" pour comprendre les états d'âme adolescents décrits dans ce recueil.  


Bref, ce fût une lecture intéressante qui m'a plu mais qui ne correspond pas forcément à mon caractère.

 

Ma note : étoileétoileétoile

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Témoignage
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 18:16

Depuis un petit moment déjà sont sorties ces mystérieuses petites machines qu'on appelle liseuses et qui permettent de lire des livres sans livres. On parle maintenant de e-books (tiens ça me rappelle quelque chose : les grammabooks de La ballade de Lila K de Blandine Le Callet) et un débat s'est instauré pour savoir quel pourra être l'avenir des livres papiers face aux e-books à notre époque gouvernée par Internet et les petites nouveautés technologiques où un télephone portable ne sert aujourd'hui qu'accessoirement à téléphoner.

 

Les e-books sont une belle invention...

En effet, les e-books sont bien pratiques car ils prennent moins de place et une liseuse pèse moins lourd dans un sac à mains qu'un bon vieux livre papier de 700 pages. 

Encore les e-books sont un excellent moyen de communication pour les auteurs qui peuvent ainsi, à moindre frais, faire lire leurs oeuvres par des blogueurs et faire connaître leurs romans ; ils peuvent ensuite aller trouver des maisons d'éditions pour être publiés avec peut être un peu plus de poids s'ils peuvent présenter des avis de lecteurs en même temps que leur oeuvre.

Et les maisons d'édition qui participent aux systèmes de partenariat organisés par de nombreux sites comme Livraddict, Club de lecture, Patarge lecture, Masse critique de Babélio et bien d'autres finiront aussi par y venir aussi car c'est de la publicité à moindre coût.

 

...Mais jamais ils ne détronneront les livres papiers.

En effet, les e-books n'existent que parce que le livre papier existe et a du succès. C'est parce que le livre papier est présent dans les librairies et attire le regard des lecteurs que l'e-book pour le même livre a une chance d'être acheté. Les e-books sont à mon sens comme les livres de poche. Le livre se fait connaître et apprécier par son format papier et c'est par ce biais que l'envie de lire l'e-book pourra se révéler tout comme certains lecteurs attendent la sortie d'un livre en format poche.

Encore, un livre papier est réel, beau, ça tient bien dans les mains et ça fait très joli bien rangé dans une bibliothèque.

Et pour finir vu le prix des e-books, quite à payer autant avoir un livre papier.

 

Bref, tout ça pour dire que même si les e-books peuvent avoir un certain succès, jamais au grand jamais ils ne remplaceront le livre papier. Au mieux ces deux supports se complètent.

 


Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Autour des livres
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 12:17

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv46073141.jpg

Ce roman est un thriller de 500 pages publié aux éditions Albin Michel le 15 mars 2012.

Quelques mots sur l'auteur : Aurélien Molas a 26 ans, il est né à Tarbes , a vécu à Madrid et habite maintenant à Paris. Egalement scénariste pour la télévision et le cinéma, il travaille actuellement sur les prochains longs métrages de Fabrice Genestal (La Squale) et Fabrice Du Weltz (Calvaire, Vinyan). Son premier roman La Onzième Plaie, parue en 2010, salué par la critique et soutenu par les libraires, a été récompensé par le Prix Sang pour Sang Polar du premmier roman policier, le Prix Raisin Noir, le Prix Noir de Noir des Lycéens et le Prix Polars Pourpres Découverte.

 

Quatrième de couverture :  "Le Delta du Niger, l’enfer sur terre : marées noires dévastatrices, paysans réduits à la famine, guérilleros traqués par des militaires sanguinaires. Pour les multinationales qui en exploitent l’or noir, une manne. Mais aujourd’hui, elles ont peut-être trouvé mieux que le pétrole… Face à leur cynisme, que pèsent les idéaux de deux médecins humanitaires bien décidés à ne pas les laisser faire ?
L’Afrique et ses fantômes hantent cette odyssée pleine de violence et de fureur. Éloge de l’espoir, fresque épique tout autant que thriller, "Les Fantômes du Delta" confirme l’incroyable talent d’Aurélien Molas pour instiller dans le suspense cette soif du mal qui ronge les hommes. " 

Mon avis : Tout d'abord je tiens à remercier Babélio et son opération Masse critique ainsi que les éditions Albin Michel qui m'ont permis de découvrir ce roman passionnant et cet auteur dont je ne connaissais rien.

C'est le deuxième roman de l'auteur mais le premier que je lis de lui et c'est une très belle réussite.

Le style est simple et fluide et ce thriller se dévore très rapidement.

Dès les premières pages, on est embarqué dans l'histoire et on s'attache aux personnages, très humains. Il y a tout d'abord Benjamin Dufrais, ce jeune médecin sans fontières (MSF), célibataire, qui pour supporter l'horreur de la situation en Afrique se drogue à la cocaïne mais reste un medcin formidable ; il est accompagné de Jacques, la cinquantaine qui a sacrifié sa vie de famille pour aider les autres et qui se retrouve sur le point de divorcer. Il y a aussi Mégan, l'infirmière qui choisit de rejoindre MSF pour changer de vie après avoir perdu sa petite fille.

Les chapitres sont ultra courts, à peine une ou deux pages, trois maximum, ce qui donne du rythme à la lecture, les pages défilent les unes après les autres sans que le lecteur ait l'impression de s'enliser. Il n'y a du coup pas de moment ennuyeux alors même que certains passages sont un peu plus lents, la tension est omniprésente et le suspens se maintient jusqu'au bout.

On sent bien le coté "scénario" et on imagine très bien (en tous cas moi) qu'un très bon film pourrait être tiré de cette histoire très bien écrite et décrite qui apparaît bien réelle et glace le sang.

Bref, c'est un excellent thriller plein d'action et de suspens dont je vous recommande vivement la lecture.

Ma note : étoileétoileétoileétoileétoile

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 07:52

Ils ont rejoint ma pal

Cette semaine aurait pu être raisonnable pour ma P.A.L si je n'avais pas été à la bibliothèque hier mais je suis faible alors, cette semaine encore ma P.A.L en a pris un coup.


http://img.over-blog.com/318x500/4/10/80/61/Ebook-Romans-Divers/Le-Pacte-Du-Silence--Marcelle-Bernstein.jpg 

Ce livre m'a été prêté par l'adorable nounou de mes enfants. En en cherchant une image, j'ai pu constater qu'un film avait été réalisé d'après ce roman avec Gérard Depardieu. Comme j'aime bien voir les films tirés des romans que j'ai lus, je pense que je ferai pareil ici.

 

http://www.lebourlingueurdu.net/wp-content/uploads/2012/04/les-dix-enfants-que-madame-ming-n-a-jamais-eus-cover.jpg    http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/8/3/2/9782330005238.jpg

Ces deux livres parce qu'ils étaient dans la caisse des nouveautés de la bibliothèque et que j'en ai lu des avis assez intéressants ches mes amies lectrices.

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/4/1/9/9782221122914.gif

Parce que j'ai lu Le prince de la brume et que j'ai envie de lire la trilogie en entier.

 

J'ai également reçu par mail directement de trois auteurs, des e-books et ça me fait très plaisir.

 

Bonnes lectures et à bientôt.

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 21:42

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67552695.jpg

Recueil de nouvelles de 416 pages publié aux éditions Albin Michel en mars 2010.

 

Quelques mots sur l'auteurStephen King a écrit une quarantaine de romans dont quelques recueils de nouvelles. Il a écoulé plus de 100 millions de livres dans le monde et est traduit en 32 langues, ce qui en fait le plus populaire des écrivains du genre. Il est l’un des rares écrivains dont les droits sur les livres sont achetés avant même leur publication. Plus de 35 films ont été tirés de ses œuvres dont certains par de célèbres réalisateurs comme Brian De Palma, Stanley Kubrick, George A. Romero, David Cronenberg ou John Carpenter. Son style d’écriture se situe dans le concret de la vie de tous les jours où il aime faire surgir le surnaturel, la peur ou l'horreur dans des lieux familiers et rassurants. 

 

Quatrième de couverture : "Juste avant le crépuscule...C'est l'heure trouble où les ombres se fondent dans les ténèbres, où la lumière vous fuit, où l'angoisse vous étreint...L'heure de Stephen King"

 

Mon avis

On lit Stephen King pour avoir peur, pour frissonner sous la couette et sursauter à chaque bruit, craquement ou même silence dans la maison. La quatrième de couverture était très prometteuse...Mais il ne faut malheureusement s'attendre à rien de tout cela en lisant Juste avant le crépuscule.

C'est un recueil de nouvelles, de longueur inégale, qui ne font absolument pas peur et qui sont même assez ennuyeuses. Ce sont des histoires "banales" et fades qui sont certes dramatiques mais pas vraiment effrayantes telle celle intitulée "aire de repos" où le personnage principal, témoin de la violence d'un homme envers son épouse enceinte à travers la porte des toilettes d'une aire de repos, décide d'intervenir et de punir le "vilain monsieur" devant une épouse qui ne veut pas être sauvée et qui finit par revenir vers son bourreau.

L'aspect surnaturel, fantastique est complètement absent, en tous cas pour les nouvelles que j'ai lues et on est loin de l'effet recherché.

Bref, après 145 pages lues et ne trouvant aucun intérêt à cette lecture j'ai refermé ce recueil sans regrets.

*****

Moi qui avais extrait ce livre  de ma bibliothèque (où il prenait la poussière depuis bien longtemps) pour participer au challenge Lire en thème organisée par Hylyirio et ses amies sur son blog Lire sous la lune, me voilà bien déçue car les frissons, thème choisi pour ce premier opus, n'ont pas été présents si ce n'est à cause de la météo.

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Mes challenges
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:53

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24341744.jpg

Roman de 496 pages publié par les éditions Albin Michel le 5 octobre 2011


Quelques mots sur l'auteurNé à Copenhague, Jussi Adler-Olsen a étudié la médecine, la sociologie, le cinéma et la politique. Ancien éditeur, il connaît un succès sans précédent avec Département V, série bestseller qui compte déjà quatre tomes et qui a remporté les prix scandinaves les plus prestigieux. La série est en cours de traduction dans une trentaine de pays, et s’est déjà vendue à plus de 5 millions d’exemplaires en Europe.


Quatrième de couverture"Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ..."


Mon avis

Les polars venus du froid ont le vent en poupe depuis le succès des romans du même genre écrits par Camilla Lâckberg et l'on pourrait se dire que ce "Miséricorde" n'en est qu'un de plus. 

Cependant, même si c'est un roman assez classique dans le genre et guère plus original que les autres, il n'en reste pas moins un très bon polar qui vous tient en haleine du début à la fin et qu'on prend énormément de plaisir à lire.

L'écriture est simple et ce roman se lit très facilement.

Les personnages sont très travaillés et on se les imagine aisément. J'ai beaucoup aimé le duo Carl-Assad, deux personnages complètement différents mais qui se complètent parfaitement. Il y a là également un brin d'originalité car si Carl représente le "classique" du genre, le policier rebelle, mis à l'écart par ses collègues, qui se la joue blasé et dans l'attente de ses fins de journées, Assad, lui est le personnage improbable, l'homme de ménage qui s'intéresse à l'enquête et aide Carl au jour le jour. C'est un duo assez comique qui apporte un peu de piment.

L'autre personnage, l'héroïne, est Merete, cette femme extrêmement courageuse, kidnappée en 2002 et enfermée dans une cage, à la merci de ses ravisseurs dont on ne sait rien. C'est une femme touchante et le lecteur ne peut que compatir à son sort et chercher avec elle les raisons de son enfermement.

La construction de l'intrigue est très bien orchestrée car on suit en parallèle, par une alternance de chapitres, la vie de Merete depuis son kidnapping en 2002 et l'enquête de Carl en 2007, jusqu'à ce que les deux volets se recoupent. Il n'y a aucun moment ennuyeux, chaque passage a sa place et apporte quelque chose à l'intrigue.

Bref, c'est un très bon polar d'un auteur dont je vais maintenant suivre les prochaines oeuvres.

 

Ma note : étoileétoileétoileétoile 



Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Policier - Thriller
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 16:43

Ils-ont-rejoint-ma-pal.jpg

Jusqu'à maintenant je faisais comme la majorité des blogueurs et suivais le phénomène In my mail box, mais pourquoi faire comme tout le monde quand on peut faire un truc à soi.

J'ai donc décidé de créer mon propre logo qui correspond d'ailleurs plus à ma situation car très peu de mes livres arrivent par voie postale puisque je les achète dans les librairies ou je les emprunte à la médiathèque de ma ville.

Ainsi, ce rendez-vous qui sera publié le dimanche vous présentera les livres qui auront rejoint définitvement ou temporairement ma PAL.

Pour ce premier numéro, ce ne sont que des livres que j'ai achetés lors d'un gros craquage cette semaine :


http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1443317.jpg

 

A l'origine j'avais emprunté ce livre à la médiathèque et avais dû le rendre sans avoir eu le temps de le lire ; comme je n'en avais entendu que du bien et que j'adore la couverture, je n'ai pu résister à l'envie de le faire rejoindre ma bibliothèque.

 

 

 


http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv18635050.jpg

 

J'ai acheté ce livre pour la première lecture commune organisée sur le forum du Book-club, parce qu'en plus le résumé me tentait bien.

 

 

 

 

 

 


http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv54684516.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv25743317.gifCes deux romans parce qu'ils sont écrits par des auteurs que je ne connais pas (Indridason) ou peu (Mankell) et parce qu'il y avait une offre "deux achetés = 1 offert" et que parmi les livres offerts il y avait 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv42881244.jpg

 

 

Et que j'adore cet auteur.

 

 

 

 

 

 


J'ai également reçu ma surprise dans le cadre de l'opération

 On vous lit tout ! (presque tout)organisée par le site Libfly mais je ne peux vous en dire plus, alors chut... Rendez-vous au mois d'août pour en savoir plus.


Bonnes lectures à vous et à bientôt.

 


Repost 0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:36

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16755848.jpg

 

Roman publié par les éditions Seuil 

Date de parution : le 10 mai 2012

Nombre de pages : 336   


Quelques mots sur l'auteur : Carmen Posadas est née en Uruguay, où elle a vécu jusqu’à l’âge de douze ans. Elle réside à Madrid depuis 1965. Auteur d’une douzaine de livres pour enfants, de recueils de nouvelles et d’essais, elle a écrit pour le cinéma et la télévision. Ses romans, Cinq mouches bleues et Petites infamies, sont aujourd’hui des best-sellers internationaux. Elle a reçu le prix Planeta en 1998.

Quatrième de couverture : "Divorcée de son cinquième mari, complètement ruinée, Olivia songe que la mort est de loin préférable à la misère. Mais pas n’importe quelle mort. Son plan est minutieusement préparé. Sur un yacht luxueux, sous prétexte de fêter son divorce, elle réunit huit invités très spéciaux: pour d'obscures raisons liées au passé, tous seraient prêts à lui asséner un coup mortel. Horrifiés, ils s'en défendent et croient qu'Olivia n'a plus toute sa tête. Aussi, lorsqu’elle est retrouvée morte sous une passerelle du Sparkling Cyanide, la police a vite fait d'innocenter tout ce beau monde et conclut à un fâcheux accident. Seule Ágata, persuadée qu’on a tué Olivia, ne se laisse pas abattre. Elle découvre que sa sœur avait laissé des pistes permettant de mener un enquêteur jusqu’au meurtrier. Ou à la meurtrière. De fil en aiguille et de blog en blog, Ágata, à l’instar de Miss Marple s’emploie à résoudre le casse-tête. Une tâche qui va changer sa vie."

Mon avis

Tout d'abord, je tiens à remercier la librairie Chapitre d'Orléans pour m'avoir prêté ce livre dans le cadre du Club de lecture des blogueurs.

J'ai découvert, avec ce roman, un nouvel auteur que je ne connaissais pas et je dois dire tout de suite que ce ne fut pas vraiment une réussite.

Certes, ce roman est écrit de manière simple et se lit très facilement mais la construction du récit tue le mystère et l'intérêt d'un polar.

L'auteur a choisi de diviser son roman en trois parties de longueur inégale : la première nous présente, longuement, tous les personnages et les raisons pour lesquelles ils détestent Olivia, l'héroïne de ce roman ; la deuxième partie est, rapidement, consacrée à la mort d'Olivia et enfin la troisième partie représente "l'enquête", assez longue, d'Agata, sa soeur, pour découvir la vérité sur la mort d'Olivia.

Ce choix rédactionnel est hautement contestable car il rend le récit décousu et toute l'intrigue qui aurait pu passionner le lecteur se trouve gâchée. Le mystère et le suspense qui doivent normalement être les éléments principaux d'un roman policier font ici défaut. On sait dès le départ qui aurait une bonne raison de tuer Olivia et pourquoi. Et "l'enquête" d'Agata pour découvrir ce qui s'est passé, se révèle bien ennuyeuse et plate puisqu'elle consiste à rendre visite à chacun des protagonistes pour leur faire raconter le fameux weekend sur le bateau. Et le dénouement est tout aussi plat et peu surprenant.

Pourtant l'idée de départ était intéressante. A mon sens, ce même roman construit de manière différente aurait pu être un excellent polar. En effet, si l'auteur avait choisi de ne révéler les "mobiles" des protagonistes qu'au fil de l'enquête, l'intrigue aurait gagné en dynamisme et en suspense et la révélation finale aurait pu être beaucoup plus surprenante.

Bref, c'est un roman qui se lit facilement mais qui se révèle bien décevant.

Ma note : étoileétoile



Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 10:01

L'édition du mois de mai ayant tellement bien fonctionné, le challenge 1 mois, 1000 pages se poursuit en juin et ce coup-ci j'espère bien atteindre mon objectif de 2000 pages.

 

1 Mois -> 1000 pages (MAI 2012)

Mes lectures prévues pour ce mois-ci sont : 

Couverture Miséricorde489 pages  500 pages Couverture La boîte de June 232 pages

Couverture Hate List 389 pages Couverture Juste avant le crépuscule 416 pages Couverture Le grand coeur 498 pages

 

Un beau programme auquel j'espère bien me tenir!!!

Repost 0
Published by tigrou4145 - dans Bilan et programme
commenter cet article

Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com