Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:36

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16755848.jpg

 

Roman publié par les éditions Seuil 

Date de parution : le 10 mai 2012

Nombre de pages : 336   


Quelques mots sur l'auteur : Carmen Posadas est née en Uruguay, où elle a vécu jusqu’à l’âge de douze ans. Elle réside à Madrid depuis 1965. Auteur d’une douzaine de livres pour enfants, de recueils de nouvelles et d’essais, elle a écrit pour le cinéma et la télévision. Ses romans, Cinq mouches bleues et Petites infamies, sont aujourd’hui des best-sellers internationaux. Elle a reçu le prix Planeta en 1998.

Quatrième de couverture : "Divorcée de son cinquième mari, complètement ruinée, Olivia songe que la mort est de loin préférable à la misère. Mais pas n’importe quelle mort. Son plan est minutieusement préparé. Sur un yacht luxueux, sous prétexte de fêter son divorce, elle réunit huit invités très spéciaux: pour d'obscures raisons liées au passé, tous seraient prêts à lui asséner un coup mortel. Horrifiés, ils s'en défendent et croient qu'Olivia n'a plus toute sa tête. Aussi, lorsqu’elle est retrouvée morte sous une passerelle du Sparkling Cyanide, la police a vite fait d'innocenter tout ce beau monde et conclut à un fâcheux accident. Seule Ágata, persuadée qu’on a tué Olivia, ne se laisse pas abattre. Elle découvre que sa sœur avait laissé des pistes permettant de mener un enquêteur jusqu’au meurtrier. Ou à la meurtrière. De fil en aiguille et de blog en blog, Ágata, à l’instar de Miss Marple s’emploie à résoudre le casse-tête. Une tâche qui va changer sa vie."

Mon avis

Tout d'abord, je tiens à remercier la librairie Chapitre d'Orléans pour m'avoir prêté ce livre dans le cadre du Club de lecture des blogueurs.

J'ai découvert, avec ce roman, un nouvel auteur que je ne connaissais pas et je dois dire tout de suite que ce ne fut pas vraiment une réussite.

Certes, ce roman est écrit de manière simple et se lit très facilement mais la construction du récit tue le mystère et l'intérêt d'un polar.

L'auteur a choisi de diviser son roman en trois parties de longueur inégale : la première nous présente, longuement, tous les personnages et les raisons pour lesquelles ils détestent Olivia, l'héroïne de ce roman ; la deuxième partie est, rapidement, consacrée à la mort d'Olivia et enfin la troisième partie représente "l'enquête", assez longue, d'Agata, sa soeur, pour découvir la vérité sur la mort d'Olivia.

Ce choix rédactionnel est hautement contestable car il rend le récit décousu et toute l'intrigue qui aurait pu passionner le lecteur se trouve gâchée. Le mystère et le suspense qui doivent normalement être les éléments principaux d'un roman policier font ici défaut. On sait dès le départ qui aurait une bonne raison de tuer Olivia et pourquoi. Et "l'enquête" d'Agata pour découvrir ce qui s'est passé, se révèle bien ennuyeuse et plate puisqu'elle consiste à rendre visite à chacun des protagonistes pour leur faire raconter le fameux weekend sur le bateau. Et le dénouement est tout aussi plat et peu surprenant.

Pourtant l'idée de départ était intéressante. A mon sens, ce même roman construit de manière différente aurait pu être un excellent polar. En effet, si l'auteur avait choisi de ne révéler les "mobiles" des protagonistes qu'au fil de l'enquête, l'intrigue aurait gagné en dynamisme et en suspense et la révélation finale aurait pu être beaucoup plus surprenante.

Bref, c'est un roman qui se lit facilement mais qui se révèle bien décevant.

Ma note : étoileétoile



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Albane 14/12/2012 12:01

D'autres auteurs ont fait le choix de nous donner les motivations possibles avant le crime lui-même. Certains donnent même le nom de l'auteur du crime dès le début du roman (L'analphabète, de Ruth
Rendell). Cela ne nuit en rien à l'intérêt du livre. Celui-ci est d'ailleurs autant un roman policier qu'un livre humoristique et un hommage à Agathe Christie...
Juste une petite remarque en passant : "que ce ne fût pas une réussite" serait plus correct avec "fut" ;)

tigrou4145 15/12/2012 14:30



Merci pour le signalement de cette faute ;-)



Lecture en cours

 

 

                Vengeances

 

      Ce livre m'a été prêté par la librairie Chapitre à Orléans dans le cadre de leur Club de lecture

 

Recherche

Mes chouchous

Paperblog

 

 

logo MyBOOX

 

BabelioBabelioBabelio

Mon profil sur Babelio.com